Ail violet de Cadours : l'appellation d'origine officialisée

À quelques jours de Noël, l’appellation d’origine contrôlée (AOC) de l’ail violet de Cadours a été entérinée. C’est le résultat d’une démarche initiée en 1998 par 80 producteurs et 6 négociants de Haute-Garonne. L’occasion d’en faire découvrir la saveur à vos convives pour les fêtes !

Réunis dans le Syndicat de l’ail violet de Cadours, les producteurs et promoteurs de cet ail local ont franchi avec succès chacune des étapes qui construisent une démarche de qualité :

  • ils ont prouvé la spécificité gastronomique du produit : celui-ci se caractérise par un gros calibre, une robe ivoire striée de violet, un délicieux parfum d’ail, un piquant au nez intense,
  • ils ont produit des éléments sur son caractère historique,
  • ils ont établi le lien entre la qualité et le terroir : l’ail violet est produit sur les sols argileux de la zone (pH supérieur à 7 et taux d’argile supérieur à 30%) et sous un microclimat local particulier, comprenant une période de pluies en mai qui fait ressortir la coloration violette de la variété,
  • ils ont délimité la zone d’AOC, 106 communes dans une zone située autour de Cadours, Beaumont de Lomagne, Gimont et l’Isle-Jourdain,
  • enfin, ils ont identifié les conditions de production et les itinéraires techniques qui garantissent les spécificités et la qualité du produit.

Tout au long de ces années, le Conseil départemental a soutenu le syndicat et les producteurs pour l’obtention de l’AOC, grâce à l’appui technique mené par le conseiller agricole du canton de Cadours et en soutenant la promotion du produit.

La valorisation des produits agricoles locaux est une des priorités de la politique agricole du Conseil départemental de la Haute-Garonne. Il restera attentif au développement de la production sous label et de la renommée du produit, avec la filière et avec les consommateurs.

Repères :
La production annuelle d’ail violet de Cadours atteint aujourd’hui 1600 tonnes.
Les acteurs : 167 producteurs, le syndicat d’AOC qui regroupe 80 producteurs et les 6 négociants de la filière.
La zone de production : 106 communes constituent la zone d’AOC et elles sont réparties sur trois départements : la Haute-Garonne, le Tarn et Garonne et le Gers.