Charlie un an après, l’hommage des collégiens aux dessinateurs

7 janvier 2015 - 7 janvier 2016. Le Département salue la mémoire des victimes des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher. L’exposition Humour interdit au Musée départemental de la Résistance présente les dessins réalisés par des collégiens.

Prendre un crayon pour rendre hommage aux victimes et exprimer sa vision de la liberté d’expression, c’est le sens donné à plusieurs projets artistiques dans les collèges et écoles de Haute-Garonne 

Le Conseil départemental a choisi de présenter ces dessins au grand public dans le cadre de l’exposition  "Humour Interdit - dessins de la seconde guerre mondiale" au Musée départemental de la Résistance et de la Déportation. L'exposition présente également un grand nombre de dessins réalisés par des élèves de CM1 et CM2, témoignages d'une jeunesse solidaire, réunie, opposée à la haine et au rejet de l'autre.

Liberté d’expression 

Au collège Jean Dieuzaide de Pechbonnieu, les élèves ont réalisé une plaque illustrée de dessins pour l'entrée de leur collège, de la même taille que celle apposée à l'entrée de chaque collège du département où figure la Marianne et la devise républicaine Liberté, Égalité, Fraternité.

Au collège Nicolas Vauquelin, les élèves ont réalisé un numéro spécial dans leur journal Kiditou, en hommage aux caricaturistes assassinés, initiative récompensée par les clubs UNESCO lors de la première édition du concours « Les chemins de la liberté d’expression ».


Dessin des élèves du collège Nicolas-Vauquelin (Toulouse) extraits de Kiditou. Numéro spécial - Mars 2015. Avec le soutien de la D.R.A.C. Midi-Pyrénées.

L’hommage de Georges Méric

Un an après les attentats de janvier 2015, le Président du Conseil départemental Georges Méric s’associe à l'hommage aux victimes. 

« Les 7, 8 et 9 janvier 2015, la France était meurtrie par des actes terroristes odieux faisant 17 victimes. Les fondements de notre République étaient violemment attaqués par la barbarie et l'obscurantisme.

En ce triste anniversaire, je renouvelle tous mes vœux de compassion aux familles et aux proches des victimes. Je veux leur dire qu'aux côtés de la douleur et de la tristesse, la liberté d'expression et la liberté de conscience sont plus fortes que la terreur et la tyrannie.

Face aux récents événements qui ont une nouvelle fois endeuillé la Nation, la République doit rester plus que jamais unie, mobilisée et debout pour que triomphent la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité. »