Les nouvelles acquisitions du Musée archéologique départemental

Une statue en marbre blanc de Mercure et un fragment de coffre funéraire, sont deux nouvelles pièces qui viennent enrichir le Musée archéologique départemental de Saint-Bertrand-de-Comminges.

Communiqué de presse

Vendredi 19 février 2016

Lors de la commission plénière du 18 février, les élus du Conseil départemental ont approuvé le don de deux pièces antiques effectué par un propriétaire privé au profit du Musée archéologique de Saint-Bertrand-de-Comminges.

Il s'agit d'une statue en marbre blanc représentant, après première analyse, un Mercure tenant dans la main droite une bourse et dans la main gauche une corne d'abondance. Si cette identification mérite d'être affinée, il n'en demeure pas moins que cette ronde-bosse dont la sculpture n'a pas été achevée présente un grand intérêt. Cet antique signale qu'un atelier de sculpture existait bien à Lugdunum même, hypothèse maintes fois émise mais jamais confirmée.

La seconde pièce est un fragment de coffre funéraire provenant de Cier-de-Rivière. La façade est sculptée par des colonnettes. Un décor d'oves et de demi-cercles occupe la partie inférieure de la façade.

Ces deux pièces antiques, provenant du Comminges, vont donc venir enrichir les collections du Musée archéologique de Saint-Bertrand-de-Comminges dans des domaines peu représentés que sont la sculpture religieuse et l'imagerie funéraire.

Ce Musée archéologique départemental, créé en 1985 par le Conseil général de la Haute-Garonne, est en effet dépositaire de l'ensemble des objets issus des fouilles menées à Lugdunum, chef-lieu de la cité des Convènes (le Comminges moderne) depuis 1920, et a pour vocation d'en promouvoir l'étude et la mise en valeur.

(Crédit photo, Musée départemental archéologique, statue de Mercure, don Montagné)