Routes : création d’un laboratoire départemental pour la qualité des chantiers

Pour réaliser le contrôle de la qualité des chantiers de voirie, le laboratoire des routes départementales vient d’être créé. Son expertise garantit la conformité des matériaux et des procédures sur les chantiers de chaussées ou des ouvrages d’art.

Le Département dispose désormais de son propre laboratoire des routes départementales. Il intervient pour des prestations d'assistance et de conseil durant les phases de conception et de réalisation de travaux routiers départementaux, les chaussées comme les ouvrages d’art.

Nouvelles techniques, contrôles plus soutenus

Mesurer la cause des dégradations, valider ou définir les travaux d’entretien, optimiser les réparations lorsqu'elles sont nécessaires ou encore contrôler les travaux réalisés… tels sont les principaux enjeux du nouveau laboratoire.

Jusqu'à présent ces contrôles étaient confiés au Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA), organisme de l'État, dans le cadre d'un marché public.

L’intégration de ces nouvelles compétences répond à des besoins croissants d’expertise, associés au développement de techniques routières plus économiques, nécessitant des contrôles de qualité encore plus soutenus.

Dans ce contexte, l'étude comparée entre l'externalisation de ces "contrôles qualité" et la solution de les réaliser en interne a privilégié la création de son propre laboratoire, plus économique et plus fiable.


Réfection de la RD 24 à Cadours

Respect des cahiers des charges

Implantée sur le site du centre technique de Portet-sur-Garonne, son équipe d’experts veille au respect des cahiers des charges et de la réglementation applicable. Ses contrôles portent à la fois sur la qualité des matériaux et sur leur utilisation, dont dépendent le bon état et la longévité des chaussées et des ouvrages d'art.

Elle valide également en amont des chantiers, les techniques à mettre en œuvre sur les infrastructures. En phase opérationnelle, la conformité des matériaux utilisés (granulats, bitume, enrobés…) est vérifiée par des essais de laboratoire, sans oublier le contrôle du respect des procédures mises en œuvre, lors des travaux effectués en régie ou par les entreprises.