Le Schéma numérique départemental se déploie à partir de 2016

En ce début d’année 2016, le Schéma directeur de l’aménagement numérique (SDAN) rentre dans sa première phase opérationnelle. Véritable enjeu pour la compétitivité et le développement des territoires, c’est une des priorités du Département.

Le déploiement d’un réseau public Très Haut Débit sur l’ensemble du département rentre en 2016 dans sa première phase opérationnelle. Il concerne 549 communes en Haute-Garonne hors Toulouse et la zone dite AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investir) exclusivement réservée aux opérateurs privés.

Priorité est donnée aux 70 000 lignes téléphoniques (sur 230 000 dans la zone) ayant un débit inférieur à 4 Mbps (mégabits par seconde).

Nouveaux usages

Véritable enjeu pour la compétitivité et le développement des territoires au même titre que l’ont été les réseaux d’eau et d’électricité au siècle dernier, le SDAN permet l’accès des Haut-Garonnais aux usages numériques de demain, dans des domaines aussi variés que la santé (télémédecine…), l’éducation, le télétravail, la culture et les loisirs, l’e-administration.

Le calendrier de cette première phase de déploiement (2016-2020), s’appuie sur un budget de 180 millions d’euros prévus sur 5 ans dont 4 millions d'euros en 2016. C’est un syndicat mixte dont la création est prévue au premier semestre 2016, qui aura la charge de la mise en œuvre opérationnelle du SDAN.

Un calendrier ambitieux

Le premier semestre 2016 marquera également le début des travaux pour le développement de la technologie hertzienne et la négociation de délégation de service public. Les travaux spécifiques pour une montée en débit DSL commenceront dans le courant du second semestre.

Le début de la commercialisation par les opérateurs aura lieu en 2017. L’objectif est de permettre dès 2018 à la totalité des abonnés dont le débit est inférieur à 4 Mbps, de bénéficier d’une amélioration significative de débit, selon un échelonnement de 4 à 30 Mbps.

Fin 2020, 136 000 Haut-Garonnais pourront ainsi bénéficier d’une solution FTTH (de l'Anglais, Fiber To The Home - Fibre optique jusqu'au domicile de l'abonné) pour des débits de 100 Mbps. A l’issue de cette première phase, le SDAN poursuivra l’aménagement numérique du territoire, suivant deux autres phases de cinq ans.

Pour un complément d'informations sur le SDAN en Haute-Garonne...

(Photos : pexels.com, Free Image Bank)