Protection de l'enfance : le Département crée 450 places d’accueil

Mardi 12 avril, les élus du Conseil départemental ont adopté à l'unanimité le plan de protection de l'enfance 2020, qui prévoit notamment la création de 450 places.

Ce plan va permettre d'augmenter la capacité d'accueil de près de 20% pour les enfants en danger et leur famille. Il viendra renforcer le dispositif actuel qui est totalement saturé et qui ne permet plus d'assurer efficacement le service auprès des publics concernés.

"Ce plan ambitieux, qui a été voté à l'unanimité par les élus du Conseil départemental, va permettre d'améliorer la qualité de l'accompagnement de ces personnes en grande détresse sociale en leur apportant des solutions dignes.
Je déplore les informations mensongères qui ont été diffusées par certains responsables syndicaux du Conseil départemental de la Haute-Garonne sur ce dossier majeur.
En effet, je précise qu'aucune personne actuellement hébergée en résidence hôtelière dans le cadre de la protection de l'enfance ne sera expulsée et que des solutions adaptées seront apportées au cas par cas en concertation avec les institutions et les organismes compétents.
Par ailleurs, je condamne fermement les agissements qui ont eu lieu cet après-midi sur le parvis et dans l'enceinte du Conseil départemental. Ces actes de dégradation et de violence sont irresponsables et inacceptables et vont à l'encontre du dialogue instauré avec tous les acteurs de ce dossier.
Ce plan volontariste est déterminant pour l'avenir de la protection de l'enfance dans notre département. L'ensemble des élus du Conseil départemental est déterminé à le mettre en œuvre dans les meilleures conditions et dans un esprit de responsabilité de l'ensemble des acteurs" a déclaré Georges Méric.

Le Conseil départemental dépose plainte pour dégradation de biens, intrusion forcée dans ses locaux et violence contre ses agents de prévention.

[Communiqué de presse]