COP21 : deux opérations labellisées

Face au changement climatique, la Haute-Garonne agit et a lancé en novembre un colloque de réflexion et de partage d’expériences, ainsi qu’une opération de plantation d’arbres en forêt de Buzet. Ces deux initiatives sont labellisées COP21 par le Ministère de l’Environnement.

Deux opérations lancées en novembre par le Conseil départemental ont obtenu le précieux label COP21. Cette marque de distinction symbolise l’engagement et la volonté d’agir en Haute-Garonne contre le réchauffement climatique.

Les territoires haut-garonnais en action 

Le 4 novembre 2015, à Diagora-Labège, le Conseil départemental de la Haute-Garonne, en partenariat avec le Syndicat Mixte pour l’Etude et la Protection de l’Environnement, a organisé une journée d’échange et de partage d’expériences, pour agir efficacement contre le changement climatique.

 Cet événement s’est déroulé en présence de Serge Planton, climatologue toulousain membre du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat. Près de 300 élus, agriculteurs, associations environnementales, acteurs du développement durable, collégiens… se sont mobilisés pour cet événement.

Le changement climatique est une réalité globale mais les solutions sont essentiellement locales. Des projets innovants et des initiatives locales pour lutter contre le réchauffement climatique ont été présentés sur plusieurs thématiques : comment économiser l’énergie et développer les énergies renouvelables, rénover les logements, se déplacer autrement, modifier les pratiques agricoles… La synthèse de cette journée se servira de base pour la contribution du département à la COP21.

 En préambule du colloque Georges Méric a prononcé un discours dans lequel il rappelle l’urgence à trouver des solutions pour agir localement.


Le Président Georges Méric, à la tribune pour le discours d’ouverture du colloque du 4 novembre.

Opération plantation d’arbres 

Autre projet labellisé COP21, celui présenté par le Conseil départemental des Collégiens de plantation d’arbres et de haies, opération de compensation carbone à la forêt de Buzet, le 25 novembre 2015. Il s’agit de contribuer par une action concrète à la lutte contre le réchauffement climatique en aménageant un corridor écologique de plus de 75 m de haies, d’arbustes et d’arbres, plantés dans une clairière en bordure de la forêt sur un sol fortement dégradé.

 Les arbres absorbent le carbone, principalement durant leur phase de croissance. Les 75 m de haie correspondent ainsi à 9 tonnes d’équivalent CO2. La haie influe aussi à son échelle sur le climat, en jouant un rôle de régulateur microclimatique, en été comme en hiver. Enfin, l’objectif de cette opération est également de favoriser la circulation d'espèces, notamment de préserver l’habitat de la chauve-souris Rhinilophe, une espèce commune protégée nationalement.


Les collégiens en action : planter des arbres, pour compenser les émissions de carbone.