Une journée mondiale pour la protection des zones humides2 février

Le 2 février, c’est la journée mondiale des zones humides. Le Département a entrepris leur inventaire jusqu’à la fin de l’année 2016. Entre la terre et l’eau, ces espaces fragiles et utiles sont riches en biodiversité. 

Les zones humides sont des espaces de transition entre la terre et l’eau qui abritent une biodiversité remarquable. Ces milieux jouent également un rôle important notamment pour la rétention des inondations, la réalimentation des rivières en période estivale et l’amélioration de la qualité de l’eau.

Afin d’améliorer les connaissances et de mieux préserver ces milieux, le Conseil départemental a lancé un inventaire départemental en 2012. Découpé en deux phases, il sera terminé fin 2016.

Une première phase d’identification des zones humides potentielles s’est achevée en 2013. Elle s’appuie sur une analyse des données existantes à partir d’éléments de photo-interprétation.

Une deuxième phase de prospection de terrain a débuté en juillet 2014 et se terminera cette année. Elle a pour objectif de vérifier la présence de zones humides effectives. 

Les données de l’inventaire seront ensuite mises à la disposition de l’ensemble des acteurs publics à l’horizon 2017.


Les bords de Garonne abritent de nombreuses espèces.

Pourquoi un inventaire ?

Cet inventaire est un outil de connaissance aux objectifs pluriels. Il permettra aux élus locaux d’élaborer leurs documents d’urbanisme qui doivent concilier la préservation des milieux naturels et le développement local

Cet outil répond aussi à une attente locale des porteurs des Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) Hers Mort-Girou et Garonne ainsi que des syndicats de rivières haut-garonnais engagés dans des études hydro-mophologiques d’identification des zones humides de leurs bassins.

Enfin il dessert les objectifs du  SDAGE, pour identifier, connaître et cartographier ces zones humides pour mieux les préserver.

 zones-humides.eaufrance.fr

(Photo : ruisseau de la Fosse vers les Nauses à Villemur-sur-tarn, par Ecotone Nature Midi-Pyrénées)