La prévention de la fragilité des seniors en colloque à Toulouse

Jeudi 17 et vendredi 18 mars, le Département participe au 4ème congrès de la Fragilité du sujet âgé, organisé par le Gérontopole à l'Hôtel-Dieu Saint-Jacques à Toulouse. Le bilan d’une action partenariale de prévention de la dépendance, menée entre le CHU de Toulouse et les équipes du Conseil départemental, sera présentée à cette occasion.

Communiqué de presse

Jeudi 17 mars 2016

Le Conseil départemental, dans le cadre de sa politique de prévention de la perte d'autonomie, est un acteur majeur pour le repérage des personnes âgées fragiles. C'est pourquoi, il s'est engagé aux côtés du Gérontopôle dans une démarche de prévention de la dépendance à l'Hôpital de jour des fragilités et de prévention de la dépendance.

Véronique Volto, vice-présidente en charge de l'action sociale et des séniors et représentant Georges Méric, président du Conseil départemental, a ouvert le 4ème congrès de la Fragilité du sujet âgé organisé par le Gérontopole à l'Hôtel-Dieu Saint-Jacques à Toulouse jeudi 17 mars 2016.

En 2013, le Département a ainsi signé une convention de partenariat avec le CHU de Toulouse et le département universitaire de médecine générale pour développer une démarche de prévention de la dépendance innovante. Il s'agit de sensibiliser, par l'intermédiaire de ses équipes médico-sociales, les personnes âgées en demande de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) les plus fragiles sur l'intérêt de réaliser une évaluation de la fragilité au sein des services spécialisés du CHU de Toulouse, avec un relais ensuite par le médecin généraliste.

Six-cents personnes ont ainsi été informées par les équipes médico-sociales des Maisons des solidarités de trois territoires pilotes : Castanet-Tolosan, Frouzins et Saint-Jean. Le bilan de cette action sera présenté lors du congrès.

« Prévenir la perte d'autonomie chez la personne âgée est un enjeu pour l'individu et pour la collectivité : 10 à 20% des personnes de plus de 65 ans présentent en effet des signes de fragilité », précise Georges Méric. « Avec le vieillissement apparaissent des fragilités pouvant entraîner une réduction de l'autonomie et mener à la dépendance. Ces fragilités sont réversibles si elles sont repérées et prises en charge à un stade précoce. Prévenir ces fragilités auprès des personnes âgées est donc essentiel au maintien et à l'amélioration de leur qualité de vie » a-t-il conclu.