Solidarités : 1ère édition des journées du développement social local

Mardi 14 juin s’est tenue la 1ère édition des Journées du développement social local du Conseil départemental, réunissant les professionnels du travail social dans l’objectif d’améliorer les réponses à apporter aux Haut-Garonnais. À cette occasion, Georges Méric s’est adressé à eux en ces termes (extraits) :

« Vous allez aujourd’hui échanger et partager ensemble, entre professionnels, sur le pourquoi et le comment du travail social dans l’objectif d’appréhender collectivement les réponses à apporter aux Haut-Garonnais.

La loi NOTRe a réaffirmé le rôle du Département comme chef de file en matière de politiques de solidarité.

La vie est une perpétuelle adaptation, nous devons être à la fois innovants, efficients et économes, encore plus dans un contexte socio-économique dégradé. Les évolutions de la société, phénomènes d’exclusion sociale, individualisme, communautarisme, vieillissement de la population, ascension du chômage, tout ce qui contribue à la fracture sociale doit être combattu par notre capacité collective d’action en termes de développement territorial, économique et social.

Vous êtes, des professionnels du travail social, directement impliqués, au quotidien, pour faire face, par le prisme des demandes individuelles, aux mutations de la société. Nous devons donc, collectivement, relever le défi : faire reculer le déterminisme social, mais également lutter contre le communautarisme.

En effet, dans une société ébranlée par la montée des extrémismes et par les phénomènes de radicalisation, la question du vivre ensemble doit être collectivement repensée. C’est dans cette optique que j’ai impulsé et que sera mis en œuvre dès la rentrée 2016 dans tous les collèges de Haute-Garonne un Parcours laïque et citoyen.

Car cette question des valeurs de la République doit être traitée le plus en amont possible : dès l’école. Mais au-delà de l’école, c’est sur tout notre territoire que nous devons replanter le drapeau de la République.

La mise en synergie entre développement social et développement économique est désormais une priorité pour enclencher sur nos territoires une dynamique, en s’appuyant sur les partenariats et la participation citoyenne. Car l’objectif est bien d’orienter le travail social vers des approches plus partagées, en mobilisant les potentiels locaux dans une volonté de partenariat, en coconstruisant les projets sociaux des territoires, dans un cadre renouvelé en remplaçant les réponses sectorielles par des réponses plus transversales et décloisonnées.

Sur chaque territoire, nous allons donner toute sa place à l’émergence des initiatives de coopération entre acteurs sociaux, économiques et citoyens pour partager des diagnostics, afin de porter une ambition commune. J’ai confié à Marie-Claude Farcy, conseillère départementale, le suivi de ce dossier.

C’est dans la volonté d'impulser ces nouvelles dynamiques au service des Haut-Garonnais que le Conseil départemental vous a invités aujourd’hui à ces premières journées du développement social local. »