Un été avec les MJC 31 : randonnées dans les Pyrénées à Rieumes

Deuxième volet de notre tour d’horizon des initiatives estivales des MJC 31 : rétrospective de l’expédition dans les Pyrénées pour 16 jeunes de la MJC de Rieumes, du 20 au 24 juillet dernier. 

Un sac à doc, une tente, une paire de chaussures de rando... L’aventure commence au bout du sentier à la MJC de Rieumes ! C’est la deuxième initiative été jeunes, choisie pour illustrer le partenariat du Conseil départemental avec la fédération des MJC 31

Ces 16 adolescents âgés de 11 à 15 ans, sont partis à l’assaut des Pyrénées centrales l’espace d’une semaine du 20 au 24 juillet dernier, pour s’initier à l’autonomie en milieu montagnard. Ce séjour itinérant de cinq jours avait pour cadre le refuge de l’Escalette, à Bouxt, près du Mourtis, en Haute-Garonne, puis le domaine d'Arlos près de Luchon, avant de finir à Bossost de l’autre côté de la frontière pyrénéenne, pour une journée de rafting. 

Sur les traces du crash d’un avion militaire

La deuxième journée du périple montagnard, en direction du pic de Douly, est l’occasion d’une incursion dans les Hautes-Pyrénées, accompagnés par un guide professionnel Christian Bollègue. Le groupe d’adolescents découvre le site de la forêt de Nistos, cadre du crash d’un avion militaire anglo-canadien, le 13 juillet 1944, où cet avion, un Halifax, est venu s’écraser contre le Pic de Douly.


Devant le cimetière anglo-canadien, dans la forêt de Nistos.

Devant le petit cimetière dédié aux sept victimes anglo-canadiennes, la randonnée se transforme en jeu de piste historique … Que s’est-il passé cette nuit là ? Christian Bollègue, le guide pyrénéen raconte l’histoire complète du crash, depuis le départ de l’avion de Blida en Algérie, leur technique discrète de vol, l’arrivée à Nistos, et les circonstances de l’accident...


La cueillette de myrtilles dans la forêt.

Le chemin se poursuit dans le brouillard. Les myrtilles à portée de main sont trop tentantes pour certains. Arrive enfin le col, là où le ciel s’éclaircit. Avant les derniers arbres, le sommet est à portée de main… C’est voté à l’unanimité, tout le monde grimpe jusqu’au pic de Douly, à 1630 m d’altitude, pour un panorama à 360° sur toute la chaîne des Pyrénées, avec vue grandiose sur l’Aneto. 


Le pic de Douly à 1630 m d’altitude.
Crédits photos : Christian Bollègue