Les aides du Conseil Général aux porteurs de projets touristiquesUn exemple de création de gîte au coeur du Comminges

Le soutien du Conseil Général en faveur du tourisme et du patrimoine haut-garonnais, a permis l’ouverture de l’Affenage, dans un ancien relais de poste commingeois, datant du XVIII ème siècle. Ce gîte de groupe agréé par Gîtes de France et classé trois épis , dynamise le village de Saint-Pé-d'Ardet. Frédéric Gerbal, un des créateurs et cheville ouvrière, témoigne. 

Halte pour les randonneurs, les cyclotouristes et les pèlerins des chemins de Saint-Jacques, ouvert depuis un mois, le gîte de groupe l'Affenage, agréé Gîtes de France et classé trois épis, entame sa première saison touristique. Il est situé au cœur du village de Saint-Pé-d’Ardet et des Frontignes, à proximité de la piste cyclable départementale de Garonne et du grand site de Saint-Bertrand-de-Comminges.

Créé à l'initiative d'un groupe d'amis et porté par Frédéric Gerbal, architecte de profession, cet hébergement touristique de 15 personnes, complété par une salle polyvalente va dynamiser l'économie locale. Dans ce village de 123 habitants permanents, l'objectif est également de générer du lien social, en partie grâce à une programmation culturelle variée (café philo, soirée Zik, nuit des étoiles…).

Le projet n'aurait pas été possible sans les dispositifs d’aides du Conseil Général de la Haute-Garonne en matière de création d’hébergements touristiques (Aides départementales aux porteurs de projets touristiques) et de conservation du Patrimoine Rural Non Protégé.

 

Trois questions à Frédéric Gerbal, membre fondateur de la SCI l’Affenage

Quelle est l’origine du projet l’Affenage ?

Il y a sept ans cet ancien relais de poste s’est retrouvé à l’abandon, faute d’héritier. Nous avons décidé avec un groupe d’amis, dont certains venaient passer leurs vacances ici enfants, de constituer une SCI pour en faire l’acquisition et y créer un hébergement touristique. Le projet a évolué vers un lieu dédié à la culture locale, ouvert autant aux touristes de passage qu’aux habitants des environs.

Quel est l’objectif d’un tel projet ?

Il en a plusieurs : promouvoir les Frontignes et le Comminges et faire de ce site, un lieu de vie et d’échanges, grâce au gîte et à l’auberge associative où seront privilégiés les produits bios, issus de circuits courts. L'objectif est également d'accueillir des stages, des séminaires et des manifestations culturelles et enfin, eu égard à ma profession d’architecte, de sauvegarder et valoriser ce bâtiment emblématique du patrimoine historique local.

Les aides des collectivités ont-elles été importantes dans votre démarche ?

Effectivement, sans le soutien financier et l’appui technique du Conseil Général, sans les aides de la Région Midi-Pyrénées, sans la bienveillance de Patrice Rival, Maire de Saint-Pé-d’Ardet, Conseiller général du canton de Barbazan et Vice-Président du Conseil Général délégué au tourisme et au thermalisme, il aurait été beaucoup plus difficile de mener à terme ce projet. Je ne veux surtout pas oublier le rôle du CAUE dont les conseils avisés ont été particulièrement précieux. 

En savoir plus : tourisme.haute-garonne.fr