Aéroport : le Département veut associer les citoyens au rachat des parts de l’Etat

Depuis son élection à la tête du Conseil départemental, Georges Méric a affirmé à plusieurs reprises son opposition à la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Lors de l'ouverture de la session, il a proposé un outil pour que les citoyens soient associés au rachat des parts de l'Etat.

Fort d’une volonté de maintenir la majorité publique dans le capital de la société aéroportuaire ainsi que les garanties qui y sont attachées, il a invité au mois de mars dernier les actionnaires publics locaux (CCI, Région et  Métropole) à participer à une table ronde afin d’envisager le rachat conjoint des 10,01% de parts restant  à l’Etat. L'ensemble des actionnaires publics locaux a répondu favorablement à cette invitation.

Par ailleurs, le travail a été poursuivi en lien avec les dirigeants de Wiseed, société toulousaine de dimension nationale de financement participatif, qui a lancé en novembre 2014 une vaste opération permettant aux citoyens d’être les acteurs privilégiés du rachat des parts de l’Etat.

Cette opération, en l’espace de quelques semaines, a permis de mobiliser pas moins de 10.000 personnes prêtes à investir ensemble la somme globale de 18 millions d’euros. 

"Je souhaite placer les citoyens au cœur du projet de rachat des parts de l'Etat. L'engouement suscité par l'opération de Wiseed fin 2014 démontre l'attachement de nos concitoyens au contrôle public de l'aéroport et me conforte dans la position qui est celle du Département de la Haute-Garonne dans ce dossier.
Un partenariat entre les actionnaires publics locaux et la société Wiseed est l'outil adéquat pour dépasser les obstacles juridiques et financiers au projet, ambitieux et réaliste, de rachat des parts de l'Etat. Je suis heureux que Wiseed s'associe aux actionnaires publics locaux et intègre le tour de table." a déclaré Georges Méric.

Afin de définir les modalités concrètes de ce partenariat, Georges Méric a saisi hier par courrier les actionnaires publics locaux et les dirigeants de la société Wiseed afin de les inviter à prendre part à la table ronde qui se déroulera la première quinzaine de septembre.