Dialogue citoyen : 400 participants aux rencontres du 6 février

Les Haut-Garonnais ont été nombreux au rendez-vous de cette première journée des rencontres du dialogue citoyen, le 6 février à l’hôtel du Département. En réponse à cet échange, six grandes actions de concertation seront mises en place dès cette année autour des  transports, de l’éducation, de la culture et du développement territorial.

Samedi 6 février de 9 heures à 13 heures, 400 personnes ont participé aux premières Rencontres du dialogue citoyen, au siège du Département. C’est sans aucun doute déjà une réussite par le nombre de participants, la qualité des interventions, la vivacité des débats !

Re-légitimer l’action publique

La re-légitimation de l’action publique a été au centre de ces rencontres organisées par petits groupes d’échanges, autour de tables rondes, dans un esprit convivial.

Comment se mettre à la portée de tous ? Comment faire entendre la voix des absents, notamment les jeunes, les non diplômés, les exclus ? Quelle place pour la société civile, c’est-à-dire les associations ? Comment passer de l’intérêt individuel à l’intelligence collective ? Quels projets pour quels territoires ? etc.

Les thèmes abordés sont au cœur même des enjeux fondamentaux démocratiques, au centre du rapport entre l’institution et les citoyens.

Ces rencontres ont posé également des questions concrètes et quotidiennes, liées aux services publics, aux transports, à l’école, au développement des territoires, à la solidarité pour tous les âges de la vie… Ces thématiques et leurs enjeux sont d’autant plus forts quand on parle de la Haute-Garonne, de la diversité de ses territoires, de ses villes, de ses campagnes et de ses quartiers populaires.

Pour nourrir ce débat, un universitaire et une chercheuse ont présenté les enjeux d'une démarche de démocratie participative renouvelée. Loïc Blondiaux est enseignant en sciences politiques à l’Université Paris I. Marion Carrel, sociologue, est chercheuse au CEMS, Centre d’études des mouvements sociaux, laboratoire de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), et spécialiste de la concertation citoyenne.

À découvrir en vidéo l’entretien avec Marion Carrel et Loïc Blondiaux

6 actions concrètes 

La synthèse de la consultation réalisée à l'automne, présentée par Anne-Marie Gayral de CRP Consulting, a permis de déterminer les actions prioritaires menées dès cette année.

En clôture des rencontres, Paulette Salles, conseillère départementale en charge du dialogue citoyen, s’est engagée au nom du Département à mettre en place six premières actions concrètes : 

  • Élaborer une charte du dialogue citoyen,
  • Construire une charte de la commande publique,
  • Organiser la consultation sur le programme du prochain collège,
  • Créer une démarche concertée avec les usagers du réseau de transports Arc-en-ciel,
  • Permettre le dialogue sur le schéma des personnes âgées et des personnes handicapées,
  • Instaurer une concertation autour de la charte de la lecture publique.

Bus du dialogue citoyen 

En dehors de ces premiers projets concrets, le dialogue citoyen s’exprimera par la mise en place d’une série de réunions publiques organisées sur l’ensemble du territoire. Cette initiative permettra à tous les Haut-Garonnais, aux acteurs associatifs, économiques et institutionnels, d’échanger librement avec les élus du département sur les grands enjeux et les projets qui avancent en Haute-Garonne.

En outre, un bus aux couleurs du Département circulera sur tout le territoire pour aller à la rencontre de tous les habitants. Celui-ci permettra de renforcer la proximité entre les Haut-Garonnais et leurs élus et de relayer l’information des prochaines réunions publiques programmées dans les cantons.