Le Conseil Départemental s’oppose à la privatisation de l’aéroport

Lors de la séance plénière du 30 avril 2015, le Conseil Départemental a adopté une résolution visant à rappeler son opposition à la privatisation de la société aéroportuaire. Le Président Georges Méric propose l’organisation d’une table ronde des actionnaires publics locaux pour racheter les parts de l’Etat.

Ce jeudi, les 54 Conseillers Départementaux se sont réunis en séance plénière. Sur proposition du groupe majoritaire, le Conseil Départemental a adopté une résolution contre la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac (lire l’intégralité de la résolution).

Table ronde des actionnaires publics locaux

Le Président Georges Méric a par ailleurs annoncé qu’il avait saisi le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, Alain Di Crescenzo, le Président de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, et le Président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, pour les inviter à participer à une table ronde des actionnaires publics locaux, ayant pour objectif de se mettre en capacité de proposer à l’Etat de lui racheter les 10,01% de parts qu’il possède encore.

« Notre objectif est clair : l’aéroport doit rester à majorité publique, a déclaré le Président Georges Méric. Pour cela, le Conseil Départemental prend ses responsabilités en souhaitant instaurer une dynamique commune entre les différents actionnaires publics locaux afin de racheter à l'État les 10,01% de part qui lui reste. Cette voie représente la meilleure garantie pour maintenir un contrôle public et garantir un développement équilibré de notre aéroport. »

Par cette position volontariste, le Conseil Départemental réaffirme sa constante opposition à la privatisation et sa vigilance pour que le nécessaire développement économique du territoire ne se fasse pas au détriment de la qualité de vie des riverains.