Budget 2016 : le Département investit pour l’avenir sans augmenter les impôts

Malgré un contexte économique difficile sans précédent, le Conseil départemental fait le choix de mettre en œuvre un budget à la fois ambitieux et solidaire pour le département. En maintenant un haut niveau d’investissement, sans augmenter les impôts.  

A l’occasion du débat d’orientation budgétaire, les élus du Conseil départemental ont dessiné les grands principes qui irrigueront les politiques publiques menées pour les six années à venir en Haute-Garonne.

« Les promesses faites seront tenues », prévient le président Georges Méric qui a réaffirmé ses engagements en matière de défense des valeurs de la République à travers la mise en place du Parcours laïque et citoyen par exemple, ou encore le maintien d’un haut niveau de service public sur l’ensemble du territoire. « Nous allons ainsi construire six nouveaux collèges dans les prochaines années, et poursuivre nos aides aux communes, notamment en direction des écoles », précise le président du Conseil départemental.

Un budget d’avenir

Dans un contexte économique marqué par la baisse des dotations de l’Etat et une forte augmentation des dépenses sociales, notamment du Revenu de solidarité active (RSA), le Conseil départemental fait le choix de bâtir un budget ambitieux et solidaire, dynamique et équilibré. « Un budget d’avenir », résume Georges Méric. Un budget qui permet à la fois de maintenir un haut niveau d’investissement pour dynamiser l’ensemble du territoire, avec une enveloppe de 170 millions d’euros prévus en 2016, tout en préservant le pouvoir d’achat des familles.

« Nous avons fait des choix politiques forts, comme celui ne pas augmenter les impôts, se réjouit le président du Conseil départemental, mais aussi de maintenir la gratuité des transports scolaires et des aides à la restauration scolaire ». Parmi les autres grands axes de la mandature, le Département va également poursuivre ses efforts pour favoriser l’emploi, en investissant sur des projets structurants tels que les collèges, les routes ou encore le Parc des expositions à Toulouse, mais aussi en développant une véritable politique touristique à l’échelle du département.


Sébastien Vincini, rapporteur général du budget et conseiller départemental du canton d'Auterive

Les aides à la culture sont par ailleurs maintenues. Pour se faire, le Conseil départemental s’appuie sur des recettes liées au dynamisme de son territoire, mais s’engage également dans une maîtrise accrue de ses dépenses de fonctionnement. « Une chasse au gaspi qui permettra aussi de dégager de nouvelles marges de manœuvre dans les années à venir » a souligné Sébastien Vincini, rapporteur général du budget, devant les élus de l'Assemblée départementale.

Télécharger les orientations budgétaires 2016 (PDF 709 Ko)

(Photos : Romain Saada)