Le Département se dote d'un agenda d’accessibilité programmée

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne se dote d’un Agenda d’accessibilité programmée (Ad’AP) afin de poursuivre la mise en accessibilité des bâtiments recevant du public et des transports publics, pour les personnes handicapées.

Ce plan ambitieux, pragmatique et réaliste, qui prévoit 1,4 M€ par an sur 9 ans, permettra d’achever la mise en accessibilité des 253 établissements recevant du public que compte le département. A ce jour, 86 % des collèges, 68 % des Maisons des Solidarités et 83 % des autres bâtiments sont déjà praticables par des personnes à mobilité réduite.

Ce programme définit plusieurs priorités :

· L’accessibilité et la commodité du service d’accueil. Des guichets seront ainsi systématiquement implantés en rez-de-chaussée dans les services sociaux ;
· l’ergonomie des cheminements externes et internes, des portes et des accès, et l’implantation d’un ascenseur lorsque le service au public se situe à l’étage ;
· la disponibilité de sanitaires au rez-de-chaussée et la mise aux normes d’usage pour les personnes à mobilité réduite ;
· l’accessibilité des locaux d’infirmerie dans les collèges et du service de médecine professionnelle à l’hôtel du département.

Selon le planning suivant :

· 2016 – 2018 : Mise en conformité
· 2019 – 2021 : Travaux nécessitant des études de réaménagement lourd et création d’ascenseurs
· 2022 – 2024 : Collèges faisant l’objet de reconstruction ou restructuration longues

Concernant le réseau de transport départemental, les 196 véhicules couvrant les 53 lignes Arc-en-ciel sont désormais adaptés aux personnes en fauteuil roulant. Le Conseil départemental va à présent déployer ses efforts sur les points d'arrêt. Trois millions d’euros vont ainsi être alloués à la mise en conformité de 500 arrêts prioritaires sur 6 ans, en concertation avec les institutions concernées : communes, Tisséo, départements limitrophes, Région et associations.
Depuis le 1er septembre 2015, les personnes à mobilité réduite peuvent par ailleurs emprunter le service à la demande Autonobus 31 sur l’ensemble des 53 lignes du réseau Arc-en-ciel.

«Le handicap est au cœur des préoccupations du Conseil départemental. Il est urgent d’adapter notre environnement et les services publics aux personnes en situation de handicap pour donner tout son sens au vivre ensemble" précise Alain Gabrieli, Vice-président en charge de l’Action sociale et du Handicap.