Un projet politique ambitieux pour le Département

Lors de sa première conférence de presse du 5 mai, le président du Conseil départemental, Georges Méric, a présenté son plan d’actions pour les six ans à venir. Une feuille de route ambitieuse et innovante qui s’articule autour de 4 priorités : l’action sociale, la solidarité territoriale, l’éducation et la qualité de vie.

Collégialité. Concertation. Dialogue. Entouré de ses 15 Vice-présidents, 2 secrétaires et du rapporteur général du Budget, Georges Méric a exposé devant la presse le 5 mai sa méthode de travail qui guidera son action durant son mandat. « Le maître mot sera collégialité. C’est-à-dire un partage de la réflexion, de l’action et des responsabilités qui permettent une meilleure efficacité et enrichissent les projets », a-t-il indiqué en préambule.

Le président du Conseil départemental a ensuite présenté son projet politique pour les 6 ans à venir. Ambitieux, innovant et porteur de véritables actions concrètes, il se décline autour de ce qu’il appelle ses « 4 grandes avenues » que sont : l’action sociale, la solidarité territoriale, l’éducation et la qualité de vie.

L'action sociale, véritable ADN

Véritable « ADN de notre institution », l’action sociale est l’une des priorités du Conseil Départemental « vers les plus démunis, mais aussi les classes moyennes ». Georges Méric a d’ailleurs rappelé que le Département y consacre 57% de son budget annuel en 2015 et a investi 6 de ses 15 Vice-présidents sur cette thématique. Parmi les premières actions concrètes qui sont lancées, le Conseil Départemental s’engage dans la création d’un plan de lutte contre les conduites addictives des jeunes. Mené sur trois ans, ce plan vise à mobiliser l’ensemble des structures publiques, avec notamment la Maison des Adolescents et les Maisons des Solidarités. « Nous souhaitons aller encore plus loin en renforçant les interventions du Conseil départemental via un partenariat plus soutenu avec le monde associatif ou encore l’appel au volontariat de jeunes en Service Civique », précise Arnaud Simion, Vice-président en charge de l’action sociale : enfance et jeunesse.

Contrats de territoire

La solidarité territoriale est le second volet de sa feuille de route. S’imposant contre « la fracture territoriale du Département » et pour « l’équité entre les zones pauvres et les plus riches », Georges Méric lance plusieurs chantiers concrets parmi lesquels la création de contrats de territoire et la mise en œuvre d’un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique (SDAN). Le Conseil départemental souhaite en effet améliorer l’accompagnement des communes dans leurs projets via le premier dispositif. « Les contrats de territoires seront un instrument décisif dont l’objectif est d’alléger les procédures et améliorer la visibilité des aides départementales », explique Maryse Vézat-Baronia, première Vice-présidente et Vice-présidente en charge du Développement Territorial, de l’Aménagement du Territoire et du Tourisme. Second dispositif majeur pour le développement équitable des territoires, le SDAN vise quant à lui à favoriser l’accès au Très Haut-Débit. « Nous avons établi un plan en trois phases afin de permettre l’accès à un réseau numérique de très bonne qualité à l’ensemble des hauts-garonnais d’ici à 2020 », précise Annie Vieu, Vice-présidente en charge de l’Innovation et du Numérique.

Éducation, parcours citoyen et laïque

« Priorité des priorités », l’éducation est le troisième axe du projet politique de Georges Méric pour qui « l’école de la République est un lieu privilégié pour apprendre le vivre ensemble ». À ce titre, un parcours citoyen et laïque à destination des 60 000 collégiens du Département sera crée d’ici la rentrée 2016, après concertation avec le Rectorat, les associations et les parents d’élèves. « L’objectif est de faire émerger une conscience citoyenne chez les collégiens en s’appuyant sur des outils tels que le Conseil départemental des collégiens, les archives départementales ou encore le Musée départemental de la Résistance », explique Marie-Claude Leclerc, Vice-présidente en charge de l’Education et de l’Enseignement.

Facture énergétique et plan climat

Enfin, la qualité de vie au quotidien est la 4ème priorité du mandat. « Nous souhaitons faire du Conseil départemental une institution exemplaire en matière de développement durable », a ainsi indiqué Georges Méric. Un plan de réduction de la facture énergétique dans les logements va être mis en place via la création d’espaces de d’information et de conseil pour les familles. « Nous allons par ailleurs continuer à mener nos actions pour favoriser la réhabilitation des logements sociaux ou encore accompagner les familles qui bénéficient d’une aide du Fond Solidarité Logement », ajoute Jean-Michel Fabre, Vice-président en charge du Logement, du Développement durable et du Plan climat.