Le Département s’engage dans le Contrat de plan Etat-Région

Jeudi 22 octobre, à l'Hôtel de Région, Georges Méric, Président du Conseil départemental a signé la convention d’application du volet enseignement supérieur-recherche-innovation du contrat de plan Etat-Région (CPER) pour la période 2015–2020.

Ce contrat de plan 2015-2020 a été signé avec le Préfet de la région Midi-Pyrénées, Pascal Mailhos, le président de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy et la rectrice de l’Académie de Toulouse et chancelière des Universités, Hélène Bernard.

Le document prévoit les investissements sur la région Midi-Pyrénées jusqu’en 2020. C’est un outil de planification pluriannuelle majeur pour l’essor économique et social du département.

Le Conseil départemental s’est engagé à soutenir le volet enseignement supérieur-recherche-innovation à hauteur de 2,6 M€ dont 0,6 M€ pour la Cité internationale des chercheurs et 2 M€ pour la reconstruction de l’école d’architecture de Toulouse.

Programme routier du CPER

Le Conseil départemental a par ailleurs déjà annoncé son engagement dans le programme routier du CPER qui sera signé prochainement. Avec une participation d’un peu plus de 41 M€, le Département sera le premier financeur après l’Etat. Ceci permettra l’achèvement de la déviation de Saint-Béat, la mise à 2x3 voies du périphérique toulousain entre Rangueil et Le Palays avec protections acoustiques et l’amélioration de la desserte du nord-ouest toulousain avec l’aménagement de l’échangeur du Ritouret.

Une étape pour l’avenir 

« La signature du contrat de plan Etat-Région est une étape importante pour l’avenir du département. Elle est l’aboutissement d’un long travail de collaboration entre l’État et les collectivités qui a permis de doter la région d’une enveloppe de près de 300 millions d’euros par an. Premier département de la Région Midi-Pyrénées, la Haute-Garonne verra ainsi de nombreux projets réalisés.

Le Département de la Haute-Garonne a décidé d’affirmer son soutien à l’enseignement supérieur et à la recherche, aux côtés de l’Etat et de la Région, alors même que la loi NOTRe a souhaité recentrer les Départements sur leurs domaines d’action obligatoires. Le rayonnement international du pôle universitaire toulousain est un moteur de l’attractivité de notre territoire » a conclu Georges Méric.


Signature du CPER, le 22 octobre 2015 au Conseil régional Midi-Pyrénées