À LA UNE

André Lagarde, le "Monsieur Occitan" de la Haute-Garonne Publié le
Date de publication
12 novembre 2020

André Lagarde
André Lagarde (Crédits : A.F/D31)
Chapeau

Président du CREO (Centre régional de l’enseignement de l’Occitan) pendant 22 ans, André Lagarde continue de défendre la langue et la culture occitane.

Corps

À 95 ans, André Lagarde, ancien professeur d’espagnol au collège de Carbonne, garde toujours un oeil attentif sur l’actualité de la langue et de la culture occitanes. Instituteur, puis professeur de français, d’espagnol et d’occitan en collège, il fait partie en 1969 des cofondateurs du CREO (Centre régional de l’enseignement de l’Occitan) qu’il dirigera pendant 22 ans. « Je me souviens quand j’étais enfant, tout le monde parlait occitan. Aujourd’hui encore, dès que l’occasion se présente, au marché, quand je croise des amis, je parle occitan », glisse-t-il. « L’objectif était de fédérer les enseignants en langue occitane en Midi-Pyrénées et de mener des actions afin d’exister en dehors du cercle scolaire », explique André Lagarde depuis sa maison de Carbonne.

Enseigner l’occitan à tous les élèves

À travers des stages, la production et la diffusion de matériel pédagogique, de journaux et ouvrages divers, des concerts, des spectacles, le CREO qui a compté jusqu’à 300 adhérents, assure la promotion de l’occitan. Mais selon André Lagarde la situation a changé aujourd’hui. « La crainte est de voir disparaître cette langue car elle n’est plus transmise dans les familles, ni parlée dans la rue ». Les solutions ? « que l'enseignement de l'occitan ne se limite pas à l'option au lycée mais qu'il soit proposé aux élèves de tous les niveaux. »