À LA UNE

Des bons solidaires pour les personnes et familles précarisées par la crise Publié le
Date de publication
9 septembre 2020

Bons solidaires pérennisés
Des bons solidaires pour les personnes et familles précarisées par la crise sanitaire peuvent être fournis par le Département. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Durant la période de crise sanitaire du Covid-19, le Conseil départemental a mis sur pied une aide d'urgence, les Bons solidaires. Ces chèques de paiement ont permis à des familles de Haute-Garonne en situation de précarité d'acheter des denrées alimentaires et de produits d’hygiène de première nécessité. Lors de la session de juillet, les élus du Département ont voté le prolongement de ce dispositif à partir de septembre 2020.

Corps

Le dispositif des bons solidaires pérennisé à partir de septembre 2020

Le dispositif des Bons solidaires a permis à plus de 35 000 familles de bénéficier  d’une aide départementale au pic de la crise pour la restauration scolaire de leur enfant en collège, ainsi qu’aux familles et personnes isolées en situation de grande précarité.

Délivrés sous la forme de titres de paiement nominatifs pour les achats alimentaires et d’hygiène de première nécessité, les bons solidaires ont permis d’aider les parents bénéficiaires d’une aide départementale pour la restauration scolaire de leur enfant en collège ainsi les familles ou personnes isolées, incluant les étudiants mis en situation de précarité, sur conditions de ressources.

Le 21 juillet, les élus départementaux, réunis en session, ont décidé de pérenniser le dispositif des Bons solidaires. Les nouveaux chèques d’accompagnement personnalisés seront délivrés sur demande, après une évaluation des revenus du foyer à partir de septembre 2020.

"Les politiques publiques départementales sont guidées par la solidarité humaine. En tant que chef de file de l’action sociale, le Département reste, à travers ce dispositif, mobilisé auprès des plus vulnérables dans un contexte particulièrement difficile de sortie de crise sanitaire ayant entraîné dans son sillon une crise économique et sociale. Le Conseil départemental met tout en œuvre pour aider et accompagner les Haut-Garonnais et les Haut-Garonnaises les plus vulnérables, qui sont touchés de plein fouet par cette crise et doivent faire face à des situations de grande précarité"

- Georges Méric, Président du Conseil départemental

Le Bon solidaire vient en complément des aides sociales habituellement versées par le Département. Il s’adresse aux personnes isolées et aux couples sans enfant, aux familles avec enfants ou femmes enceintes en application du Code de l’Action Sociale et des Familles, aux personnes sans aucune ressource ou avec de faibles ressources, aux personnes confrontées à des besoins non satisfaits liés à la subsistance, dès lors que le demandeur est majeur. Toutes doivent être domiciliées en Haute-Garonne.

Plusieurs bons solidaires peuvent être attribués sur une année civile, à raison de trois par an maximum, pour un même bénéficiaire. Chaque Bon solidaire nominatif est adressé par voie postale. Le montant est fixé au regard de la composition du foyer, comme suit :

  • Personne isolée/ couple sans enfant : 150 €
  • Parent isolé / famille avec 1 enfant : 200 €
  • Parent isolé / famille avec 2 enfants : 230 €
  • Parent isolé / famille avec plus de 2 enfants : 300 €

Pour faire une demande, vous avez la possibilité de remplir un formulaire en ligne (ci-dessous) ou de contacter votre Maison des  Solidarités référente (après le formulaire ci-après).

Une fois que vous aurez fait la demande, un travailleur social prendra contact avec vous pour déterminer si  vous êtes éligible à cette aide.

  • 1 Actuel Vérification
  • 2 Coordonnées et situation personnelle
  • 3 Votre situation financière
  • 4 Justificatifs
  • 5 Pour finir
  • 6 Terminé

La loi n° 78.17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous accorde un droit d’accès aux informations vous concernant, et le cas échéant, un droit de rectification des informations erronées.

Recherchez votre MDS

 

ZOOM : interview d'une bénéficiaire de bons solidaires

« Au chômage depuis un an, je venais de terminer une formation de trois mois en bureautique et j’allais commencer à candidater à des postes de gestionnaire administrative lorsque tout s’est arrêté avec le confinement. Cela ne pouvait pas tomber plus mal : j'étais en grande difficulté financière suite à d’importants frais de réparation sur mon véhicule. J’avais espéré que tout rentre dans l’ordre à l’issue de ma formation, après avoir trouvé un emploi… Mais dans ce contexte, comment faire ? Dans un premier temps, je me suis débrouillée avec mes petites allocations chômage pour subvenir aux besoins de ma famille. Je suis mère célibataire de deux jeunes enfants. Non seulement notre budget alimentaire a augmenté, mais j’ai également été obligée de racheter quelques fournitures scolaires pour leur faire la classe à la maison. Après une nuit de véritable angoisse, j’ai fini par consulter le site du Conseil départemental et j’ai découvert l’existence des bons solidaires pour les familles précarisées par la crise. Il suffisait de remplir un formulaire. Après évaluation de ma situation, le Conseil départemental m’a envoyé un chéquier contenant 150 euros de bons solidaires qui me permettaient d’acheter des produits de première nécessité dans différentes enseignes. Cela a été un grand soulagement pour moi et cela m’a permis de vivre la fin du confinement plus sereinement. »

Nassima Cherif
Nassima Cherif, bénéficiaire de bons solidaires. (Crédits : Alexandre Ollier)