COVID-19 : l'accueil des jeunes enfants Publié le
Date de publication
8 avril 2021

covid-19 enfance
La PMI informe les assistants maternels, MAM et crèches de leur cadre d’intervention et de leurs obligations dans ce contexte de crise sanitaire.
Chapeau

Dans ce contexte de pandémie de COVID-19 et des mesures mises en place par le Gouvernement pour ralentir la progression du virus, retrouvez les dernières consignes sanitaires.

Corps

Consignes nationales pour les modes d’accueil du jeune enfant - Covid-19

Suite aux dernières annonces gouvernementales en date du 31 mars 2021, vous trouverez ci-dessous les dernières informations et consignes nationales s’agissant des recommandations relatives aux Modes d’accueil 0-3 ans et aux services de soutien à la parentalité.

Vous trouverez ci-joint les consignes actualisées au 03/04/21 s’agissant des recommandations nationales relatives aux Modes d’accueil du jeune enfant et à l’accueil des enfants de 0 à 3 ans de professionnels prioritaires.

Media document
Recommandations nationales pour les modes d’Accueil du jeune enfant et l’accueil des enfants des professionnels prioritaires
Media document
FAQ du ministère des Solidarités et de la santé relatives aux consignes du 02/04/2021 - Mise à jour du 20/04/2021

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous la liste des personnels prioritaires, actualisée au 08.04.2021 par la Direction Générale de la Cohésion Sociale-Ministère de la solidarité et de la santé, pour lesquels une solution d’accueil doit être proposée :

  • Tous les personnels des établissements de santé ;
  • Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes, orthophonistes, psychomotriciens, prestataires de santé à domicile ;
  • Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers, personnels vétérinaires), ainsi que les préparateurs en pharmacie et les ambulanciers;
  • Les personnels des sites de production de vaccin et intrants critiques ;
  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
  • Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : travailleurs sociaux du secteur accueil-hébergement-insertion ; EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
  • Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
  • Les personnels de la protection judiciaire de la jeunesse ;
  • Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil, les personnels des CROUS affectés à la restauration ;
  • Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie), les sapeurs-pompiers professionnels, les policiers municipaux, les surveillants de la pénitentiaire, les militaires engagés dans l’opération sentinelle, les douaniers.
Media document
Actualisation des recommandations nationales relatives aux Modes d’accueil 0-3 ans dans le contexte de lutte contre l’épidémie de la Covid19

ATTENTION : concernant l’accueil en MAM, le nombre d’enfants accueillis ne soit pas être supérieur à 10, selon les dernières recommandations ministérielle.

L’article 2 de l’ordonnance n° 2020-1553 du 9 décembre 2020 prolongeant, rétablissant ou adaptant  diverses dispositions sociales pour faire face à l’épidémie de covid-19 prévoit des dérogations relatives aux capacités maximales d’accueil par les assistants maternels, à leur domicile ou en Maisons d’Assistants Maternels (MAM). Elles sont entrées en vigueur le 11/12/20 et sont applicables jusqu’au 30 juin 2021 au plus tard (sous réserve d’une date plus proche fixée par arrêté du ministre chargé de la famille).

Le recours à ces dispositions dérogatoires, sous réserve du respect des conditions de sécurité satisfaisantes, nécessitent, obligatoirement dans les 48 heures, une information au Service Prévention et Accueil Petite Enfance de votre lieu d’exercice via une déclaration à partir des formulaires ci-dessous.

Media document
Déclaration d'accueil pour les assistants maternels exerçant à domicile
  • le nombre autorisé d’enfants accueillis simultanément (incluant les enfants de moins de 3 ans présents à son domicile) est désormais de 6 quel que soit le nombre d’accueil autorisé par l’agrément
  • et le nombre autorisé de mineurs, présents simultanément, sous la responsabilité exclusive de l’assistant maternel est désormais de 8.

Comme depuis le début de la crise sanitaire, la déclinaison de ces consignes a pour objectif de lutter contre le virus sans mettre la vie sociale, économique et l’éducation des enfants entre parenthèses ce qui implique un engagement  fort des parents et des professionnels.

Le Service des Modes d’Accueil et les Services Prévention et Accueil Petite Enfance en DTS, dont vous trouverez les coordonnées ci-dessous, poursuivent leurs missions d’information, de conseils et d’accompagnement des modes d’accueil dans l’appropriation de ces orientations nationales.

Pour toutes questions, nous vous invitons à contacter le Service Prévention et Accueil Petite Enfance de la PMI de votre territoire qui est mobilisé à vos côtés et reste votre interlocuteur Référent covid-19 Petite Enfance.

Le Service des Modes d’Accueil de la PMI est également à votre disposition : accueilpmi-individuelcollectif@cd31.fr 05.34.33.41.53.

Afin de mettre en œuvre les mesures sanitaires recommandées suite à l’évolution constante de la situation épidémique, tant au niveau local que national, nous vous invitons à consulter régulièrement :

En dernier lieu, certaines dispositions relevant de la décision du Préfet de la Haute-Garonne, nous vous invitons également à consulter régulièrement le site de la préfecture.

Pour rappel, une plateforme téléphonique nationale est joignable au 0 800 130 000 et est destinée fournir toute information générale sur la Covid-19 (appel gratuit-7/ 7 jours).

Pensez également à consulter régulièrement :

Quels sont les signes évocateurs de la Covid19 chez l’enfant ?

Chez l’enfant, selon l’avis du Haut Conseil de Santé Publique, les signes évocateurs de la Covid19 sont une infection respiratoire aiguë avec une fièvre ou une sensation de fièvre, ou l’une des manifestations cliniques suivantes lorsqu’elle est de survenue brutale :

  • Asthénie inexpliquée (fatigue générale) ; 
  • Myalgies inexpliquées (douleur musculaire) ; 
  • Céphalées (maux de tête) en dehors d’une pathologie migraineuse connue ;
  • Anosmie ou hyposmie sans rhinite associée (perte de l’odorat);
  • Agueusie ou dysgueusie (perte du goût) ;
  • Altération de l’état général (fatigue inexpliquée, apathie, somnolence) ;
  • Diarrhée ;
  • Fièvre isolée chez l'enfant de moins de 3 mois.

Les rhinites seules ne sont pas considérées comme des symptômes évocateurs de Covid-19.

Contacts et documents pratiques

Recommandations nationales pour les modes d’Accueil du jeune enfant et l’accueil des enfants des professionnels prioritaires