COVID-19 : Les établissements culturels du Conseil départemental ferment à nouveau leurs portes au public Publié le
Date de publication
29 octobre 2020

Covid-19 réouverture des lieux culturels
Le Musée départemental de la Résistance & de la Déportation a rouvert ses portes au public depuis le 2 juin.
Chapeau

Suite aux dernières annonces gouvernementales, les établissements culturels du Conseil départemental fermeront leurs portes au public à partir de ce 29 octobre. Les manifestations prévues à compter de cette date sont malheureusement annulées / reportées.

Corps

Fermeture physique des lieux culturels : on retourne au numérique !

Ils avaient déjà fermés lors du 1er confinement et étaient rouverts, pour la majorité, depuis début juin 2020. Suite aux dernières annonces gouvernementales et le reconfinement en France, prévu pour ce 30 octobre, le Musée archéologique départemental, les Olivétains, le Musée de l'Aurignacien, l'Espace Roguet, les Archives départementales, la Médiathèque départementale, le Musée de la Résistance et de la Déportation, La galerie 3.1, la Maison de la Biodiversité doivent à nouveau se fermer au public.

Les manifestations prévues à compter de cette date sont malheureusement annulées ou reportées.

Cependant, la collectivité poursuit son soutien aux acteurs culturels en dédommageant les artistes et en adaptant ses dispositifs. L'objectif? Permettre un accès à la culture au plus grand nombre, malgré les mesures imposées par la crise sanitaire.

Ainsi, malgré la fermeture physique de tous nos établissements culturels, nous vous proposerons très bientôt une offre culturelle à suivre depuis chez vous ! Nous avons hâte de pouvoir vous accueillir à nouveau, en attendant prenez soin de vous et restez prudents.

Des concerts déjà diffusés sur les réseaux sociaux

Text

Soucieux de garantir l’accès à la culture pour tous en temps de crise, le Conseil départemental a adapté ses dispositifs depuis le 3 avril dernier, en proposant notamment une offre culturelle numérique gratuite en ligne pendant toute la durée du confinement à partir des ressources de la Médiathèque départementale, mais aussi des concerts en direct ou différé.

Ainsi, suite à l’annulation du festival 31 Notes d’été, initialement prévu du 3 juillet au 28 août dans 32 communes de Haute-Garonne, le Département a proposé à des artistes programmés de se produire sur la scène du Pavillon République, situé dans la cour de l’Hôtel du Département à Toulouse, pour une série de concerts live, qui diffusés en ligne sur les réseaux sociaux de la collectivité, lors de rendez-vous hebdomadaires tout au long de l’été, accompagné de reportages autour du patrimoine, destinés à conserver l’identité du festival.

L'emblématique festival Jazz sur son 31 a dû aussi s'adapter en fonction des règles sanitaires. Les concerts donnés au Pavillon République furent ainsi tous diffusés sur facebook et YouTube, avec ou sans public.

Le Conseil départemental s’est engagé à dédommager à 100 % les artistes programmés. Pour faire face à cette crise sans précédent, le Département a également créé un fonds exceptionnel de soutien au monde associatif de 3 M€, permettant à 128 associations culturelles d’en bénéficier aux mois d’avril et mai, pour un montant total de 470 000 €. Ces aides exceptionnelles s’ajoutent au maintien des aides habituelles du Département envers les associations tout au long de l’année.

Les espaces naturels accessibles depuis le 13 mai

Fermés lors du premier confinement de 2020, les espaces naturels de la Forêt de Buzet, du Ramier de Bigorre, de la Forêt de Bouconne et de la réserve naturelle régionale Confluence Garonne ont rouvert au public depuis le 13 mai. Mais attention à ce retour soudain dans la nature haut-garonnaise ! Le Conseil Départemental de la Haute-Garonne associé aux gestionnaires de milieux naturels, Nature en Occitanie (NEO) et l’Office National des Forêts (ONF) appellent à la vigilance et à la responsabilité collective de tous pour respecter les règles sanitaires et les gestes barrières mais aussi, plus encore qu’à l’accoutumée, à préserver tous ces refuges de biodiversité qui s’offrent à nouveau à leur découverte. Le déconfinement ne doit pas provoquer involontairement le dérangement d’animaux et le piétinement de plantes sauvages qui ont investi certains espaces lors du confinement...

“La pandémie de Covid-19 nous a brutalement rappelés à quel point l’Homme avait besoin de la nature et que nos sociétés sont directement touchées par les impacts que nos activités ont sur l’environnement, souligne Jean-Michel Fabre, vice-président en charge du Développement Durable et du Plan Climat au Conseil départemental. Nous savons tous qu’une pression trop forte sur les espaces naturels peut perturber et endommager les écosystèmes de manière irréversible. Ainsi, une grande vigilance collective et individuelle, le bon respect des consignes et la prise en compte de quelques règles de bon sens sont sollicités auprès de tous. Protégeons-nous avec les gestes barrières et protégeons tout ce qui a pu permettre à la faune et à la flore de se développer ces deux derniers mois”, poursuit-il. Marc Sénouque, président de Nature en Occitanie, ajoute : “Le confinement a changé notre rapport à la nature et a laissé entrevoir les premiers signes de l’étonnante capacité de résilience de la nature. Forts de ces constats, profitons de la leçon de cette crise afin que cesse l’effondrement de la biodiversité. Apprenons à mieux partager l’espace avec le vivant qui nous entoure”.

 

Respectez les gestes barrières et respectez la Nature

Contacts et documents pratiques

Respectez les gestes barrières et respectez la Nature