covid-19 : deuxième volet du plan d'urgences sociales Publié le
Date de publication
19 novembre 2020

Plan d'urgences sociales
Le deuxième volet du Plan d'urgences sociales comporte de nouveaux dispositifs de soutien, pour un budget supplémentaire de 35M€. (Crédits : AdobeStock)
Chapeau

En pleine deuxième vague épidémique, le Conseil départemental a décidé de faire face au tsunami social et à la casse économique qui frappe le territoire haut-garonnais en dotant son plan d’urgences sociales de 35M€ adopté en mars dernier d’un deuxième volet, avec un budget supplémentaire de 35 millions d’euros. A la clé, de nouveaux dispositifs de soutien orientés vers les jeunes, les acteurs culturels et sportifs, les commerçants et artisans de proximité ou encore les travailleurs indépendants. 

Corps

Chef de file de l’action sociale, le Département maintient pendant ce deuxième confinement l’ensemble de ses missions de service public. Les prestations sociales mensuelles, versées par la collectivité telles que l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA), la Prestation de compensation du handicap (PCH) et le Revenu de solidarité active (RSA), sont maintenues pour l’ensemble des bénéficiaires. Sont concernés : 30 000 personnes âgées, 10 000 personnes en situation de handicap, et plus de 38 000 personnes sans emploi.

La continuité du service public reste également assurée dans tous les lieux d’accueil départementaux tout au long de cette période de reconfinement, dans le respect des consignes gouvernementales et des mesures nécessaires à la protection de la santé des agents de la collectivité et de la population.

Media document
Télécharger le plan d'urgences sociales - 2e volet

Les nouvelles mesures

Le Département met en place des mesures pour prévenir la souffrance psychologique qui annonce des dégâts de grande ampleur sur une population fragilisée par la crise :

-  Élargir la cellule d’écoute de la Maison des adolescents jusqu’aux jeunes de 25 ans et soutien du dispositif « Prism » porté par le CROUS Toulouse-Occitanie

- Lutter contre l’isolement des personnes âgées ou en situation de handicap avec des appels téléphoniques, en synergie avec les maires, les Centres communaux d’action sociales (CCAS) et les Services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD)

- Financement d’un ou deux postes à temps plein pendant 6 mois pour renforcer l’action de la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique régionale (CUMP 31) sur le numéro unique : 05 34 39 33 47

 

Le Département renouvelle son engagement auprès des jeunes, notamment les 18-25 ans, qui sont particulièrement éprouvés par la crise :

- Les bons solidaires ouverts aux étudiants et aux 18-25 ans

- Élargissement du Fonds d’Aide aux jeunes (FAJ) et du Fonds de solidarité Logement (FSL)
aux étudiants

- Ouverture de 100 postes de stagiaire au Conseil départemental

- Promotion des métiers d’auxiliaire de vie auprès des jeunes

- Des dispositifs existants renforcés :
> Développer Go31.fr, la plateforme numérique référence pour les jeunes haut-garonnais
> Consultations du groupe miroir pendant la crise

- Protéger les collégiens durant la crise sanitaire, avec une nouvelle distribution de masques en tissu lavables aux 65 000 collégiens, début novembre

- Gestion de la crise sanitaire dans les collèges : 500 000 euros par mois pour le Conseil départemental, soit 2 millions d'euros depuis le début de la crise sanitaire

L'épidémie menace de nombreux secteurs d'activité économique. Le Département vient renforcer des dispositifs de soutien aux acteurs du territoire :

- Prolongation et extension des modalités du Fonds de prévention de la précarité

- Lancement de la plateforme Géo’local 31, pour les commerçants haut- garonnais, en association avec la CCI Toulouse Haute-Garonne et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Haute-Garonne

- Fonds spécifique de 100 000 euros pour soutenir les projets d’innovation sociale portés par les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire

L'économie culturelle est touchée de plein fouet depuis plus de 6 mois, le Département a donc décidé de déployer de nouveaux dispositifs d'aides :

- Un fonds de soutien de 1,5 million d'euros au monde associatif

- Création d’un fonds d’investissements pour aider les acteurs culturels à s’adapter aux contraintes Covid

- Augmentation des montants des appels à projets en cours : Fonds de soutien aux initiatives culturelles locales et Label « Comme à la maison »

- Une offre culturelle en ligne gratuite

- Préparer la sortie de crise : échanges avec la Maison des Artistes (MDA), la société des auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD), le Syndicat des Entreprises artistiques et culturelles (Syndeac) et d’autres structures et associations représentatives

 

Le Département a décidé de créer un nouveau fonds 3 millions d'euros pour le secteur associatif :

- Aides aux associations culturelles, environnementales, sociales...

Le Département votera un fonds exceptionnels d'1 million d'euros pour venir en aide aux clubs sportifs professionnels, ainsi qu'un 1,5 million d'euros dédié aux associations sportives.

Contacts et documents pratiques

Télécharger le plan d'urgences sociales - 2e volet