ACTUALITÉ

Exposition - Voyage de mémoire Publié le
Date de publication
3 mai 2017

Bandeau Voyage de Mémoire
Four crématoire au camp de Dora, Allemagne (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

"Mais qui demain se souviendra ?" Le titre de ce poème rédigé par un ancien déporté est également celui choisi pour cette exposition, présentée en 2017 dans la cour du Conseil départemental. Découverte des clichés d'Aurélien Ferreira , pris lors du voyage de mémoire de 17 jeunes lauréats haut-garonnais du Concours de la Résistance et de la Déportation.

Corps
Text

Carnet de route d’un voyage de mémoire

En 2017, le Conseil départemental a accueilli une exposition inédite de photographies en noir et blanc. Le photographe Aurélien Ferreira présentait « Mais qui demain se souviendra ? », travail réalisé lors d’un voyage de mémoire dans les camps de concentration.

« Mieux comprendre notre histoire nous permet de mieux comprendre notre monde d’aujourd’hui »

Comme Marjolaine, ancienne collégienne de Portet-sur-Garonne, ils sont 17 jeunes lauréats haut-garonnais du Concours de la Résistance et de la Déportation à avoir participé, en août 2016, à cette découverte des camps de concentration.

Une expérience unique qui a nourri le travail d’Aurélien Ferreira, photographe du Conseil départemental depuis 2014, qui a accompagné ces jeunes en Allemagne à travers notamment les camps de Buchenwald et de Dora.

« Je ne suis pas doué avec les mots, alors la photo c’est ma façon de témoigner de ce que j’ai vu et ressenti sur place »,

explique Aurélien Ferreira.

À travers un jeu d’ombres et de lumières, de visages et de paysages, il nous invite à réfléchir sur la transmission de la mémoire. Construit comme le carnet de route d’un voyage suspendu, où l’émotion est palpable sur chaque image, l’exposition « Mais qui demain se souviendra ? » – reprenant le titre d’un poème d’un ancien déporté – est avant tout un appel au vivre-ensemble. Une ode à la vie, après l’horreur.

« Les déportés ont vécu des choses horribles. En prendre conscience nous oblige à relativiser »,

estime Emeline, élève à Pibrac. 

Il faut se dire que nous avons de la chance, que la vie est belle ; c’est un message d’espoir qu’il faut garder ! »

Découvrir l'exposition virtuelle

"Mais qui demain se souviendra ?"

Texte

Aurélien Ferreira

Photographe du Conseil départemental de la Haute-Garonne depuis 2014

À travers son regard, un jeu d'ombres et de lumières, de visages et de paysages, Aurélien Ferreira nous invite à réfléchir sur la transmission de la mémoire.

« Je ne suis pas doué avec les mots, alors j'ai choisi la photo comme pouvoir pour témoigner de ce que j'ai vu, de ce que j'ai ressenti »

Aurélien Ferreira
Aurélien Ferreira, photographe du Conseil départemental de la Haute-Garonne (Crédits : Alexandre Ollier)