À LA UNE

« Grand-mère perd la tête » : l’intergénérationnel à la scène comme à la ville

Publié le 9 janvier 2023
Temps de lecture : 3 min
Grand-mère perd la tête
© Lou Brouquin
Grand-mère perd la tête

L’année 2023 débute par une création théâtrale jubilatoire à l’Espace Roguet, accompagnée d’une rencontre entre les élèves d’une école primaire et les résidents d’un EHPAD toulousains. Ce projet de la compagnie Et Moi a vu le jour grâce au dispositif d’aide à la résidence Artistes en scène du Département. Lever de rideau.

« La thématique intergénérationnelle est quelque chose qui me tient à cœur depuis longtemps, il fallait la bonne occasion pour le faire », confie la comédienne, marionnettiste et metteure en scène, Nora Jonquet. Elle est d’abord tombée sous le charme du roman « Ma grand-mère perd la tête » de Corinne Dreyfuss, dont s’inspire la pièce. « Le titre donne une idée du sujet, mais c’est la relation de cette petite fille avec sa grand-mère et toute la joie qui en émane que j’ai eu envie d’évoquer ». L’idée lui vient alors d’associer la pièce à une véritable rencontre entre des enfants et des personnes âgées. Lorsqu’elle soumet sa candidature dans le cadre du dispositif d’aide à la résidence Artiste en scène, le projet fait mouche. Et lui offre l’opportunité de monter le spectacle en résidence à l’Espace Roguet de Toulouse durant une semaine.

Des ateliers d’échange entre résidents de l’EHPAD et élèves de primaire

Le dispositif Artistes en scène, né pendant la crise sanitaire à l’initiative du Conseil départemental, aide les artistes à la création, diffusion et médiation à travers un réseau de lieux et d’acteurs culturels partenaires sur tout le territoire. « C’est précieux par les temps qui courent. Avoir un lieu avec du matériel, un régisseur attitré, et une enveloppe dédiée au salaire des équipes sur le temps de création et de représentation… C’est travailler dans le confort », témoigne Nora Jonquet, sans parler de tout le savoir-faire sur la médiation artistique que je n’aurai pas pu mettre en place seule. » Celle-ci est prévue les 12, 19 et 26 janvier lors de trois ateliers d’échange entre les résidents de l’EHPAD Gaubert et les enfants de l’école primaire Billières. La pièce, elle, sera jouée pour la première fois le dimanche 15 janvier 2023 à la MJC Roguet.


« Grand-mère perd la tête » spectacle de théâtre, d’objets et d’ombres, de et avec Nora Jonquet de la Cie Et Moi. Tout public partir de 7 ans. Le dimanche 15 janvier à 16h30, à la MJC Roguet.

Joyeuse première rencontre à l’EHPAD

21 élèves de CM1 et CM2 de l’École Étienne Billières ont pris le chemin de l'EHPAD Gaubert à Toulouse pour le premier des trois ateliers. Tous ont assisté en avant-première au spectacle « Grand-mère perd la tête » en sortie de résidence à l’Espace Roguet. À son arrivée, la petite troupe ne passe pas inaperçue et illuminent les visages des résidents et du personnel. « L'EHPAD est un lieu où les personnes âgées sont entre elles, et l’école un lieu où les enfants sont entre eux. Là on mélange tout le monde, même s’il n’y a pas de liens familiaux. Qu’est-ce qui en ressort ? L’idée qu’on a tous des choses à partager », explique Nora Jonquet. Répartis par petits groupes autour des tables de la salle à manger, jusqu’à 80 ans séparent les participants. Pourtant le contact se fait instantanément. « Ça va être trop bien ! » s’enthousiasme l’une des élèves. On rit de ne pas bien comprendre le prénom des uns et des autres. L’un des résidents salue les tables voisines de petits signes espiègles de la main. L’atelier débute et les complicités sont déjà naissantes. Nora Jonquet a imaginé un travail collectif où se mêlent l’écrit, la parole et le dessin : « Les enfants comme les personnes âgées ont des facilités et des difficultés. Ils interagissent, s’aident, s’écoutent, partagent leur point de vue ». Aucun doute que tout ce petit monde aura grand plaisir à se retrouver pour les deux prochains ateliers…