À LA UNE

La nouvelle plateforme d‘accueil Haute-Garonne Solidarités répond à la hausse des demandes sociales Publié le
Date de publication
26 mars 2021

La plateforme Haute-Garonne Solidarités répond aux demandes des bons solidaires.
La plateforme Haute-Garonne Solidarités répond aux demandes des bons solidaires. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Ouverte le 15 mars, Haute-Garonne Solidarités est une plateforme d’accueil téléphonique et numérique qui permet de traiter les nombreuses demandes d’accompagnement social. 

Corps

Face à l’augmentation des demandes sociales de la part de publics toujours plus nombreux fragilisés par la crise sanitaire, le Département a ouvert à Colomiers une plateforme téléphonique “Haute-Garonne Solidarités”. Ce nouveau service, où travailleront à terme une vingtaine de personnes, vient en complément des Maisons des solidarités sur le premier accueil téléphonique pour les demandes d’accès aux droits et de bons solidaires. En effet, les MDS sont de plus en plus sollicitées pour des demandes de prises en charges sociales et l’attribution de bons solidaires: depuis le début de l’année 2021, 80 000 appels par mois sont enregistrés au sein des 30 MDS du département. “L’objectif de cette plateforme est de faciliter le contact des Haut-Garonnais avec le Conseil départemental”, explique Georges Méric, président du Département.

Accueil téléphonique et numérique 

Installés dans des bureaux d’un bâtiment du Conseil départemental, des agents d’accueil et des assistantes sociales répondent par téléphone (05 34 33 47 47) et par courrier électronique (Solidarites@cd31.fr) aux usagers et gèrent en même temps les dossiers des demandeurs par informatique. Installées devant leurs écrans d’ordinateurs, Audrey et Asmaa, assistantes sociales, assurent tous les jours l’accueil téléphonique au sein de la plateforme. “On accueille les gens par téléphone, on fait le point sur leur situation, leurs demandes et on les oriente vers les MDS s’il y a besoin d’un accompagnement”, expliquent les deux jeunes femmes. Alors que les demandes de la part de nouveaux publics (intérimaires, étudiants etc.) est en augmentation, Christelle Duplantié, responsable de la plateforme “Haute-Garonne Solidarités" espère que la création de ce nouveau service permettra également de lutter contre le non – recours.

Georges Méric et Arnaud Simion en visite dans les locaux de Haute-Garonne Solidarités.
Georges Méric et Arnaud Simion en visite dans les locaux de Haute-Garonne Solidarités. (Crédits : Alexandre Ollier)