Partage facebook Partage whatsapp
Paramètrer les cookies Picto cookies
Partager sur les réseaux sociaux Picto réseaux sociaux
Remonter en haut de la page

Ciné-débat autour de Kurdistan : la guerre des filles

Date de publication
Publié le 26 avril 2022
Temps de lecture : 2 min
Miniature
Kurdistan, la guerre des filles
© 
Chapeau

Après un concert organisé le 25 mars 2022 à l’occasion du Newroz, une soirée de témoignages le 26 intitulée « Le peuple Kurde, un combat pour la liberté », le Conseil départemental a organisé le 25 avril 2022 un 3e rendez-vous pour mieux faire connaître le sort du peuple kurde écartelé entre la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran. 

Corps v2

Le peuple kurde est un peuple privé du droit des peuples à disposer de lui-même. Un peuple qui est la plus grande nation sans État. Victime de persécutions, 300 000 d’entre eux ont trouvé refuge en France et la Haute-Garonne représente une terre d’accueil pour plus de 300 familles kurdes.

De Paris à Kobané, en Syrie, du Kurdistan de Turquie au Sinjar en Irak, Mylène Sauloy, scénariste, décrit et filme dans Kurdistan : la guerre des filles une décennie du combat des héroïnes kurdes en treillis. Berivan Firat, militante kurde et Française d’adoption, a perdu son enfant Kemal, parti combattre l’« État islamique » et tombé en Irak sous les bombes et commentera l’oeuvre de la scénariste Mylène Sauloy et de la photographe Maryam Ashrafi.

La soirée a eu lieu en présence de

  • la réalisatrice Mylène Sauloy,
  • de la photographe Maryam Ashrafi et de son exposition S’élever au milieu des ruines, danser entre les balles,
  • de Berivan Firat, porte-parole du Conseil Démocratique Kurde en France et du Mouvement des Femmes Kurdes,
  • et de Jérémie Chomette, Directeur Général de la Fondation Danielle Mitterrand (France Libertés


En partenariat avec :


Consacré pour une grande part aux combattantes kurdes en Syrie et au Kurdistan d’Irak, dédié aux survivants et victimes du conflit en cours dans ces deux pays, le nouveau rendez-vous des Chemins de la République s'attarde sur des conflits en cours que nous comprenons parfois mal.

Une exposition exceptionnelle prêtée par la Fondation Danielle Mitterrand, de 39 photographies, superbes clichés de femmes, de combattantes contre I’obscurantisme, et intitulée « S’élever au milieu des ruines, danser entre les balles » sera déployée sur les grilles du Conseil départemental à partir du mardi 26 avril.


Cette exposition a reçu le prix Bayeux Calvados Normandie des correspondants de guerre.