ACTUALITÉ

La forêt de Buzet révèle ses trésors Publié le
Date de publication
20 septembre 2019

Bandeau Forêt de Buzet
La forêt de Buzet dans tous ses états (Crédits : Hélène Ressayres)
Chapeau

À la découverte du poumon vert toulousain

La 3ème édition de « La forêt de Buzet dans tous ses états » a fait le plein de curieux le samedi 14 septembre. L’occasion de sensibiliser petits et grands à la richesse de la biodiversité. Reportage.

Corps
Text

617 personnes lors de cette 3ème édition

A quelques pas de là, un atelier de « grimpe d’arbres » fait aussi des heureux. Armés de cordes et de baudriers, l’association Libertree invite les participants à s’élever à vingt mètres du sol pour admirer la frondaison des arbres. Quentin, 13 ans, vient de passer quelques minutes dans les airs : « En haut, tout est calme, tout est zen, on entend le souffle du vent dans les feuilles. » Un sentiment de sérénité que partage Marie-Antoinette, qui a, elle-aussi, tenté l’expérience en compagnie de sa petite-fille et d’une amie. Venues d’Aucamville, c’est leur première fois dans la forêt de Buzet. « Ça nous invite à revenir », dit-elle. De quoi réjouir Didier Cujives, conseiller départemental du canton de Pechbonnieu : « Cet événement est l’occasion de faire découvrir la forêt à un public qui ne la connaît pas et de lui donner envie de se l’approprier. » Cette année, l'événement a accueilli 617 personnes toutes animations confondues.

Text

Initialement prévues les vendredi 24 et samedi 25 mai derniers, les animations avaient été annulées en raison des mauvaises conditions météorologiques. Mais en ce début d’après-midi, le temps est idéal pour s’aventurer dans la forêt... Sur le ponton de bois abrité par les arbres, point de départ des sentiers aménagés, les agents du Conseil départemental accueillent les visiteurs. 140 personnes au total – couples, solos, familles – venues participer à l’une des six animations proposées. Le cas d’Anthéa, 29 ans, habitante du Buzet-sur-Tarn, qui a rejoint avec son fils Aaron, 6 ans, l’atelier baptisé « De drôles de sentinelles ». Ici, des apiculteurs du Groupement de défense sanitaire apicole décryptent la vie des abeilles. « C’est une idée géniale de faire découvrir la forêt au travers de sa faune et de sa flore, note la jeune femme. Quand on habite en ville, on n’est pas toujours sensibilisés aux questions de biodiversité. Aujourd’hui, c’est l’occasion de montrer à mon fils que la forêt ne sert pas qu’à se balader à vélo, mais qu’elle contient aussi toute une vie à respecter. »

Media vidéo
Video URL