À LA UNE

Les Colporteurs du Web : les Roms à l’épreuve de la crise du Covid Publié le
Date de publication
8 avril 2021

Extrait de l'exposition Vivre en bordre
Extrait de l'exposition Vivre en bordure. (Crédits : Gaëlle Giordan)
Chapeau

Depuis le 14 juillet 2020, le Conseil départemental a lancé « les Colporteurs du Web ». L’objectif ?  Faire découvrir via des vidéos partagées sur les réseaux sociaux de la collectivité une série de rencontres avec des comédiens, des historiens ou des acteurs du monde associatif impliqués dans le champ de la lutte contre les discriminations. Aujourd'hui, les Roms à l’épreuve de la crise du Covid

Corps

Il n'existe pas de chiffre précis mais on estime entre 15 000 et 20 000 le nombre de Roms en France. Venus majoritairement de Roumanie et de Bulgarie, ce sont des Européens à part entière. Ils font pourtant l’objet d'une logique politique d’exclusion et de préjugés tenaces.
Difficultés d’accès au logement, à l’éducation, à l’emploi… et inaction des pouvoirs publics contribuent à marginaliser les Roms qui sont par ailleurs régulièrement victimes de multiples attaques : passages à tabac, jets de cailloux, camionnettes incendiées, insultes racistes… et, au quotidien, de l'indifférence,  du rejet et du racisme ordinaire On connait d'eux les bidonvilles aux conditions insalubres dans lesquels ils sont souvent relégués, ils sont immédiatement  associés à la mendicité,  entretenant leur image de précarité et de marginalité, alors que certains s'en sortent et sont parfaitement intégrés dans la société»,
 
Proche de nous à Toulouse 200 d'entre eux vivent dans le camp de la Flambère dont plus de la moitié d’enfants, dans une pauvreté et
précarité extrêmes, et où les conditions de vie ne respectent en rien les droits des enfants et des familles.
 La vie sur le terrain de la Flambère est souvent difficile. Les difficultés économiques et sociales se multiplient pour de nombreux habitants, qui (sur)vivent grâce à  de petits boulots, à quelques heures de nettoyage ici ou là, à la mendicité, etc.
 
Qui sont ces Roms que l'on connait si peu, pourquoi sont-ils là et comment vivent-ils? Comment vivent ils la crise sanitaire actuelle en étant dans la promiscuité et pratiquement sans secours ni moyens ?
 
A leurs côtés une association et des bénévoles : Rencontrom'Nous, parmi lesquels Andrei et Frendus qui s'investissent pour leur communauté grâce à l'association Rencont'roms nous fondée en 2014 par Nathanael Vignaud qui en est aujourd'hui le Coordinateur.

L'exposition Vivre en bordure

Vivre en bordure