PRÈS DE CHEZ VOUS

Été 2020 : les expos à ne pas manquer en Haute-Garonne Publié le
Date de publication
19 juin 2020

Les expos de l'été 2020 à ne pas manquer
L'exposition "Nous habitons la nudité de notre corps" de Myriem Karim se déroule aux Olivétains jusqu'au 27 septembre 2020. (Crédits : Adrien Nowak)
Chapeau

Découvrez tout l'été près de chez vous des expositions installées dans des sites emblématiques de la Haute-Garonne. Visite guidée de la programmation estivale.

Corps

Le Conseil départemental est totalement mobilisé pour que votre été en Haute-Garonne soit un temps d'ouverture au monde, de curiosité et de découverte de notre territoire, de loisir librement vécu et de partage familial ou entre amis.

Anne Boyer, Vice-présidente en charge de la culture

Media document
Programme culturel estival en Haute-Garonne

Au château de Laréole - près de Cadours

  • Camille Lepage / Photo / partenariat MAP. Du 3 juillet au 27 septembre. Proposée dans le cadre du festival MAP, l’exposition On est ensemble ! regroupe 70 clichés issus des photoreportages de Camille Lepage, dont l’engagement en tant que journaliste dans les pays en conflit lui a coûté la vie à 26 ans. Son travail a été publié dans un grand nombre de revues françaises et internationales, elle réalisait également des reportages pour le compte d’organisations non gouvernementales.
  • Lucien Vieillard / Peinture. Du 3 juillet au 27 septembre. La « collection » de Lucien Vieillard, ce sont 46 peintures à l’huile réalisées entre 1968 et 2015 dans le style naïf de l’artiste autodidacte toulousain. Ces œuvres, dont il a fait don au Conseil départemental l’an dernier, sont désormais exposées dans une salle dédiée du château de Laréole qui porte le nom du peintre. Comme un hommage rendu au travail minutieux de cet amoureux du patrimoine local.

Au Musée départemental de la Résistance & de la Déportation

  • Germaine Chaumel / Photo. Jusqu’au 31 décembre. Germaine Chaumel a été l’une des premières femmes reporter, et son travail mené avant et pendant la seconde guerre mondiale, offre un précieux témoignage du quotidien des Français durant ces années. L’exposition 1938-1944 : la vie quotidienne à Toulouse propose 118 clichés inédits. Autant de mises en scène officielles, de visages de la rue et d'instants d'Histoire sélectionnés par Pilar Martinez-Chaumel, petite-fille de la photographe.

A La galerie 3.1-Toulouse

  • Germaine Chaumel / Photo. Jusqu'au 29 août. La photographe avant-gardiste toulousaine Germaine Chaumel est également à l'honneur de La galerie 3.1. Entre technicité et esthétique, l'exposition L'art du portrait, les insolites, proposée en centre ville de Toulouse, dévoile une autre facette de son talent d'artiste avec une quarantaine de clichés en noir et blanc.

Au musée de l'Aurignacien -Aurignac

  • Re-photographions la Haute-Garonne / Photo. Jusqu’au 20 septembre. Comment nos villages se sont-ils transformés au fil des dernières décennies ? L’opération « Re-photographions la Haute-Garonne », menée par les Archives départementales, a consisté à prendre en photos aujourd’hui des lieux immortalisés, au cours du siècle passé, par la maison d’édition toulousaine Labouche, créatrice de cartes postales. L’exposition présentée sur le parvis du musée de l’Aurignacien confronte ces regards d’autrefois à ceux d’aujourd’hui.

Aux Olivétains-Saint-Bertrand-de-Comminges

  • Myriem Karim / Photo / partenariat MAP. Du 4 juillet au 27 septembre. Musicienne, danseuse et titulaire d’un master en littérature, Myriem Karim tisse des liens entre les disciplines, entre le corps et l’espace. Son travail de photographe questionne la trace que nous laissons dans le paysage à travers la représentation de terres vierges de toute présence humaine. Proposée dans le cadre du festival MAP où elle a obtenu cette année le Grand prix du Conseil départemental, l’exposition Nous habitons la nudité de notre corps laisse parler la matière, celle de la terre que l’artiste parcourt.

Au musée archéologique départemental-Saint-Bertrand-de-Comminges

  • Collection permanente. Une sélection d'oeuvres issues de la collection permanente sera visible tout l'été. Pour admirer notamment le trophée augustéen, un ensemble de sculptures en marbre, et la collection d’autels votifs. L’exposition Lugdunum des Convènes, histoire monumentale d’une ville romaine donne à voir la cité antique et ses monuments, tels qu’ils étaient à l’époque romaine.

Contacts et documents pratiques

Programme culturel estival en Haute-Garonne