ACTUALITÉ

MDS de Bouloc : agir au plus près des Haut-Garonnais Publié le
Date de publication
15 avril 2018

MDS Bouloc
La MDS de Bouloc, ouverte depuis 2001, à lancé un Projet social de territoire (PST) sur le canton de Villemur-sur-Tarn. (Crédits : Alexandre Ollier)
Chapeau

Le Conseil départemental a engagé une réorganisation de son action sociale sur le territoire haut-garonnais. Objectif : garantir des services de proximité plus efficaces et mieux adaptés aux besoins des habitants. À Bouloc, la MDS et les élus départementaux ont initié, il y a plus d’un an, un projet social de territoire (PST) afin de renforcer l’accompagnement de proximité.

Corps
Media vidéo
Video URL
Text

Le bâtiment est vaste et lumineux. Sorti de terre en 2001, il voisine avec l’école et la bibliothèque de la commune. « Ici, nous couvrons un territoire où le nombre d’habitants augmente de 9 % chaque année, indique Martine Pouech, directrice de la structure. Et avec lui, le nombre d’accueils à la MDS et la diversité des situations. » Une évolution – conjuguée à l’émergence ou à l’accentuation de problématiques (exclusion sociale, problèmes de mobilité, difficultés d’accès au numérique, etc.) – qui a poussé la MDS de Bouloc à lancer un Projet social de territoire (PST) sur le canton de Villemur-sur-Tarn (commune qui constitue, par ailleurs, l’une de ses annexes avec Fronton et Saint-Jory). « L’idée était de réunir tous les acteurs locaux – associatifs, institutionnels, entreprises, etc. – pour réaliser un diagnostic partagé du territoire, précise la directrice. Et, à partir de cette vision commune, de co-construire des réponses en phase avec les besoins des usagers. » Et bien sûr, d’impulser de nouvelles dynamiques de terrain... « Nous pensons depuis longtemps qu’une bonne connaissance des partenaires locaux – leur rôle, leur champ d’action – est une garantie pour aiguiller les usagers le plus en amont possible, et ainsi les rendre acteurs de leur parcours. »  

Texte

Ainsi, la MDS ouvre aujourd’hui ses portes à nombre d’acteurs du secteur social, aux champs de compétences divers : le planning familial, ATD Quart Monde, l’association AAT (Addiction, accueil thérapeutique), la maison commune de l’emploi et de la formation, etc. Une logique collaborative que la réorganisation de l’action sociale engagée par le Département viendra bientôt renforcer… « Un des espoirs que nous fondons dans cette territorialisation est que les usagers, quels qu’ils soient et quelles que soient leurs problématiques, n’aient plus à réexpliquer leur situation à chaque fois qu’ils rencontrent un nouvel interlocuteur… »

Martine Pouech
Martine Pouech, directrice de la MDS de Bouloc. (Crédits : Alexandre Ollier)
Media vidéo
Video URL