À LA UNE

Les élus départementaux votent des mesures pour amortir le choc social Publié le
Date de publication
20 octobre 2020

Session du 20 octobre 2020
Session du 20 octobre 2020 (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

L’assemblée départementale s’est réunie le 20 octobre 2020 alors que l’épidémie de Covid-19 connaît une recrudescence. Face à la crise sanitaire qui entraîne une crise économique et sociale, les élus départementaux ont voté la mise en place de plusieurs mesures visant à soutenir les professionnels qui œuvrent auprès des plus fragiles, les acteurs culturels ou encore le développement des circuits courts.

Corps

Quatre jours après le drame de Conflans-Sainte-Honorine, la session du 20 octobre 2020 a démarré par l’observation d’une minute de silence suivie d’une minute d’applaudissements en hommage au professeur d’histoire-géographie qui a été assassiné.

1 minute de silence à l'Assemblée pour Samuel Paty
Hommage à Samuel Paty lors de la session du 20 octobre 2020 (Crédits : Aurélien Ferreira)

Les élus départementaux ont ensuite approuvé le procès-verbal de la dernière session, du 21 juillet 2020, avant de passer en revue l’ensemble des délibérations.

Face à la crise sanitaire, économique et sociale, l’assemblée a adopté un certain nombre de mesures spécifiques pour amortir le choc social tout en préparant l’avenir.

Les élus départementaux ont voté le versement de plusieurs primes exceptionnelles pour soutenir les professionnels qui ont été particulièrement mobilisés auprès des publics fragiles pendant le confinement. Une prime, qui pourra aller jusqu’à 1 000 euros, sera ainsi versée aux 4 000 salariés des Services d’aide et d’accompagnement (SAAD) en Haute-Garonne, avec une prise en charge à 50% par le Département et 50% par l’État.

Le Conseil départemental a aussi décidé de verser une prime exceptionnelle pour leur engagement aux :

  • 1 500 professionnels des établissements et services médico-sociaux, accueillant des personnes âgées ou en situation de handicap. Cette prime sera plafonnée à 500 euros.
  • 1 700 professionnels de l’enfance travaillant dans des établissements et services autorisés de la Protection de l’enfance. Cette prime sera également plafonnée à 500 euros.
  • 460 assistants familiaux salariés du Conseil départemental, accueillant des enfants pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance. Cette prime est fixée à 200 euros par enfant accueilli durant le confinement.
Des professionnels mobilisés
Les élus départementaux ont voté le versement de plusieurs primes exceptionnelles pour soutenir les professionnels qui ont été particulièrement mobilisés auprès des publics fragiles pendant le confinement. (Crédits : Alexandre Ollier)

Les élus départementaux ont voté la poursuite, pour l’année 2021, de deux actions créées l’an dernier et visant à soutenir les acteurs culturels du territoire : le label « comme à la maison » et le fonds de soutien à l’initiative culturelle locale. Le renouvellement de ces dispositifs vient s’ajouter aux mesures d’urgences prises depuis le mois de mars dernier par le Département en faveur des artistes, intermittents du spectacle et acteurs culturels haut-garonnais durement touchés par la crise.

Face aux enjeux sociétaux et environnementaux, que la crise sanitaire est venue renforcer, les élus départementaux ont voté le lancement de deux appels à projets en faveur du développement des circuits courts, en vue de lutter contre la précarité alimentaire.

Le premier appel à projets, intitulé « Concours innovations sociales et alimentation » va permettre de favoriser l’émergence de projets viables sur le plan économique, en capacité de répondre aux nouvelles attentions des citoyens en faveur des filières courtes.

Le second appel à projet, intitulé « Expérimentations – des circuits courts contre la précarité alimentaire », prévoit d’expérimenter trois projets pilotes durant douze mois, pour accompagner les populations les plus fragiles dans leur changement de consommation.

Les élus départementaux ont voté une Stratégie départementale de développement des usages et services numériques (SDUSN). L’objectif est la démocratisation de l’usage d’internet auprès de tous les publics, tout en favorisant l’émergence de nouvelles pratiques numériques.

Les élus départementaux ont adopté la création de deux nouveaux dispositifs visant à soutenir l’Économie sociale et solidaire (ESS) en Haute-Garonne : le fonds de rebonds de l’innovation sociale et le fonds de solidarité au réseau d’accompagnement à la création d’activités.

Les élus départementaux ont voté le projet de territoire Garon’amont pour la préservation de la ressource en eau sur le territoire. Après une première phase de concertation qui a notamment réuni un panel citoyen, un plan opérationnel de 32 actions concrètes a été adopté visant à assurer une gestion concertée et durable de l’eau en Garonne amont..