DIRECT

Soutien aux territoires, aménagements, jeunesses et initiatives locales : le Département aux côtés des Haut-Garonnais.es Publié le
Date de publication
26 octobre 2021

Session 26-10-21
L'assemblée départementale s'est réunie le 26 octobre 2021, à l'hôtel du Département. (Crédits : Aurélien Ferreira / CD31)
Chapeau

L'Assemblée départementale s'est réunie ce mardi 26 octobre 2021 à 14h dans la Salle de l'Assemblée de l'Hôtel du Département. Soutien aux territoires, aménagements, jeunesses et initiatives locales, de nombreux sujets ont été abordés, des bilans dressés, et des engagements annoncés. Compte-rendu.

Corps

Ambition jeunesses : bilan

Les élus départementaux ont dressé le bilan du Plan départemental Ambition jeunesses engagé en 2019 et ont réaffirmé la nécessité de placer les jeunes au cœur de la construction des politiques publiques. Depuis 4 ans, un Groupe Miroir réunit plus d’une vingtaine de jeunes entre 18 et 26 ans, 10 partenaires associatifs et les élus départementaux. C’est la première instance de participation ouverte aux jeunes au sein de la collectivité. Récompensée nationalement en juin 2020 par le Prix Anacej dans la catégorie "Démarche de concertation citoyenne Groupe Miroir Jeunes", cette initiative novatrice propose aux jeunes de participer à l’élaboration et au suivi du premier Plan départemental pour les jeunesses. À l’heure où les jeunes se sentent exclus des choix politiques les concernant et où la crise sanitaire bouleverse leur scolarité, leurs parcours de formation et leurs projets d’avenir, le Département de la Haute-Garonne leur offre ainsi des espaces de débat et de décision indispensables.

Adopté en 2019, le Plan départemental 2019-2021 Ambition jeunesses a permis la création de la Mission jeunesses et la mise en œuvre d’actions concrètes issues des concertations avec les jeunes : la Bourse Initi'active jeunesse, la Web App GO31.fr, l’Espace pro-jeunes 31 et le « Réflexe jeunesses »

Ce fonds propose un appui financier et technique pour accompagner les jeunes dans la mise en œuvre de projets à utilité sociale en collaboration avec un réseau de partenaires associatifs et institutionnels. Lancé en janvier 2020, ce dispositif a touché 93 jeunes et a été perçu très positivement. Sur 55 projets présentés, 31 ont été validés en comité de suivi pour un montant total de 70 895 €.

  • 51 % des projets lauréats portent sur la culture
  • 15 % sur la solidarité
  • 11 % sur la technologie, mais également des projets autour de l’Egalité Femmes Hommes
  • 46 % des lauréats ont entre 18 et 24 ans et 29 % de 11 à 17 ans.

Certains projets ont connu une importante exposition médiatique au cours de l’année, comme le projet numérique “Suivix” de Maxence Espagnet, le projet “Whizz’Table, Touch Tab” de Noémie et Damien Thierry, médaillés au concours Lépine 2021. Parmi les autres projets sélectionnés, “Des Bombes et des Graffs” créé par de jeunes collégiens de Lavernose-Lacasse pour faire découvrir la culture graffiti dans leur village ou encore “Tapal – Le Labo”, qui propose des ateliers de photographie argentique aux jeunes déscolarisés et/ou isolés. 7 projets seront également présentés sous forme de vidéos, clips, podcasts ou exposition photos.

Ce dispositif Initi’active Jeunesses permet l’octroi d’une aide financière pouvant aller jusqu’à 4 000 €, versée directement au jeune ou à son parent, ainsi qu’un accompagnement technique ou méthodologique. Les projets peuvent être individuels ou collectifs et sont étudiés par un comité de suivi avant d’être labélisés. Quatre comités de suivi sont organisés chaque année en février, avril, juin et novembre.

Ce site Internet a été créé par le Département en juin 2020, suite à une consultation et une co-construction avec les jeunes, en partenariat avec un prestataire (Advency). Cet outil numérique été conçu pour faciliter l’accès des jeunes à l’information sur tous les aspects touchant à leur parcours de vie, en allant de la scolarisation jusqu’aux besoins liés à leur vie quotidienne (santé, logement, développement durable, jobs, stages...). Au 30 juin 2021, un an après son lancement, le site recense 4 126 visiteurs uniques, soit en moyenne 343 par mois. Cet outil a répondu aux attentes des jeunes, qui ont majoritairement consulté les pages liées au dispositif départemental « Bourse Initi’active » et « Je découvre les projets validés ».

Go31 est une Web app, une application web interactive disponible en ligne grâce à un navigateur web et ne nécessitant pas d’installation sur des outils numériques (ordinateur, smartphone, tablettes). 20 partenaires jeunesses départementaux institutionnels et associatifs, volontaires sont associés à ce projet et mettent à disposition leurs réseaux d’informations à destination des jeunes.

Media vidéo

Ce réseau d’acteurs jeunesses situés en Haute-Garonne et intervenant à l’échelon départemental, mobilisé pour les jeunes autour de projets communs afin de mieux répondre à leurs attentes et améliorer leurs conditions de vie. Depuis sa création en septembre, 29 structures y adhèrent, principalement des associations et mouvements d’éducation populaire. 7 réunions ont eu lieu entre septembre 2019 et juin 2021, réunissant en moyenne 30 acteurs, malgré une périodicité impactée par la crise sanitaire. Ces réunions, animées par la Mission jeunesses, ont ainsi facilité les rencontres entre partenaires et la mise en place d’actions, dans une volonté commune de renforcer la co- construction avec les jeunes.

Il constitue désormais un principe directeur des politiques publiques du Département, qui permet de diffuser au sein de la collectivité une nouvelle façon de considérer les jeunesses, en s’interrogeant sur la manière de les associer à la construction des politiques publiques départementales. Durant ces deux années, il s’est matérialisé par la création d’un « Groupe miroir Agents » réunissant 112 personnes, des rencontres bilatérales au sein des directions de la collectivité, des sollicitations envers les directions en appui des actions créées par la Mission Jeunesses afin de mobiliser l’ensemble des dispositifs au service du parcours des jeunes. Le déploiement du Réflexe jeunesses se traduit par une évolution des pratiques au sein des directions et services de la collectivité, avec notamment la démarche d’intégration de services civiques pour la première fois au Conseil départemental, la construction d’outils pédagogiques avec l’Education nationale ou la Médiathèque départementale.

Récompensé en juin 2020 par le Prix Anacej dans la catégorie "Démarche de concertation citoyenne Groupe Miroir Jeunes", il s’agit d’une instance libre de participation citoyenne dédié aux jeunes entre 11 et 29 ans, mise en place en 2017 par le Conseil départemental. Le groupe, composé de plus 20 jeunes âgés de 18 à 26 ans, de 10 partenaires associatifs et des élus départementaux, s’est réuni à 17 reprises depuis plus de 4 ans, à raison d’une fois par mois, accordant ainsi un pouvoir décisionnel aux jeunes dans le déploiement du Plan départemental « Ambition jeunesses ». 80 % des jeunes du Groupe Miroir estiment avoir été entendus lors de ces réunions et pour 73 % avoir pu défendre leur point de vue et peser sur les décisions.

Le Forum des jeunesses haut-garonnaises

Organisé pour la première fois le 6 février 2019, il a réuni 300 jeunes de 11 à 29 ans à l’Hôtel du Département et a constitué le premier espace d’information et d’échanges de type consultatif public dans le cadre de l’élaboration du plan « Ambition jeunesses » 2019-2021. A travers des ateliers et groupes de travail, les jeunes étaient invités à proposer des idées d’actions que la collectivité pourrait mettre en place dans le cadre de l’élaboration de la future politique intégrée jeunesses. La 2e édition n’a pu se tenir en 2020, en raison de la crise sanitaire.

Les forums itinérants « Itinéraires jeunesses »

Organisés dans tout le département, les forums itinérants ont été très appréciés et ont permis de poursuivre les échanges au plus près des jeunes en l’absence de l’édition 2020 du Forum des jeunesses, en créant des espaces de dialogue différents dans des lieux partenaires. 5 forums ont été organisés en 2020 avec la participation de 160 jeunes, autour de quatre principaux thèmes (participation et engagements, projet de vie, autonomie, bien-être), réunissant des jeunes entre 11 et 14 ans (54 %), entre 18 et 26 ans (26 %) et entre 15 et 17 ans (22 %).

Garantir un égal accès aux soins

Les élus départementaux ont voté une nouvelle génération de contrats de territoire, qui seront simplifiés et étendus à de nouveaux champs d’action afin de répondre au mieux aux besoins de tous les bassins de vie. Les communes pourront ainsi solliciter un soutien financier départemental pour leurs projets d’implantation de Maisons de santé, qui regroupent au sein d’une même structure une équipe pluridisciplinaire de professionnels de santé et permettent de renforcer l’offre de soin de proximité notamment dans les territoires péri-urbains et ruraux.

Par ailleurs, les projets de "parcours santé" en extérieur avec l’installation de matériel de sport, d’équipements urbains favorisant le lien social (aires de jeux pour enfants, aires de pique-nique…) et d’hébergements touristiques pourront également être soutenus par le Département dès 2022. En parallèle, pour les intercommunalités, des contrats de projets territoriaux sur 3 ans seront proposés, qui permettront de définir une véritable vision d’avenir des territoires.

Soutien aux territoires

Depuis 2015, le Conseil départemental s’est imposé comme un partenaire privilégié des communes et intercommunalités, afin de répondre aux grands défis démographiques, économiques et environnementaux. Dans cette volonté, le Département a soutenu financièrement la réalisation de 3 300 équipements publics de proximité depuis 2016, dans le cadre des contrats de territoire, sur l’ensemble de la Haute-Garonne (crèches, écoles, lieux culturels, sportifs, et de loisirs…). Avec cette nouvelle génération de contrats, la collectivité porte l’ambition de renforcer son action pour le développement et l’attractivité de tous les territoires, au bénéfice de la qualité de vie des habitants. Il s’agit d’un enjeu majeur pour la Haute-Garonne, qui comprend des zones urbaines denses, péri-urbaines, rurales, et de montagne, avec des spécificités propres à chaque bassin de vie.

LGV Toulouse-Bordeaux : Le Département, 2e financeur en Occitanie

Les élus départementaux ont approuvé la participation du Conseil départemental de la Haute-Garonne au financement du Grand Projet Ferroviaire Sud-Ouest (GPSO), à hauteur de 631,03 M€. Cette contribution, qui constitue un montant maximum, concernera la partie Toulouse-Bordeaux pour 618,73 M€ et l’axe Bordeaux-Dax pour 14,3 M€. Le Département est ainsi le 2ème financeur d'Occitanie de la Ligne à Grande Vitesse qui permettra de relier la métropole toulousaine à la capitale en 3h10 seulement.

"Aujourd'hui, je me réjouis de l’avancée significative de ce projet d’envergure nationale, qui placera la 4ème ville de France au rang de capitale européenne, avec une interconnexion enfin possible entre l’Europe du Nord, de l’Est et l’Europe du Sud, mais aussi avec tout l’arc méditerranéen. Cette ouverture nationale et européenne sera un formidable atout pour désenclaver et renforcer l’attractivité de notre territoire, au bénéfice des acteurs économiques et de tous ses habitants"

Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne

De plus, conformément aux dispositions de la loi du 24 décembre 2019 d'Orientation des Mobilités (LOM), le Conseil départemental a demandé à l’État la création d'un Établissement Public Local (EPL). Il aura vocation à assurer le financement du projet et pourra avoir pour mission de concevoir et d'exploiter ces infrastructures.

Retrouvez le live-tweet sur le compte du Département avec le hashtag #SessionHG