PORTRAIT

Sofiane Oumiha vise la plus haute marche du podium aux JO de Tokyo Publié le
Date de publication
23 juillet 2021

Sofiane Oumiha, boxeur toulousain qualifié aux JO de Tokyo.
Sofiane Oumiha, boxeur toulousain qualifié aux JO de Tokyo. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

Ils sont champions d’athlétisme, de handibasket, d’aviron, de natation. Ils sont ambassadeurs sportifs de Haute-Garonne et vont représenter le Département lors des Jeux olympiques de Tokyo du 23 juillet au 8 août. Aujourd’hui rencontre avec Sofiane Oumiha, boxeur et médaillé d’argent lors des derniers JO à Rio. 

Corps

Quatre ans après sa médaille d’argent à Rio, Sofiane Oumiha, 25 ans, remet les gants pour les JO de Tokyo en catégorie poids plume. Cette fois-ci le natif de La Reynerie y va pour aller chercher le Graal, la médaille d’or qui lui avait échappé au Brésil, et entendre résonner la Marseillaise. Celui qui a débuté la boxe à l’âge de 7 ans au Toulouse Boxing Club Bagatelle en a parcouru du chemin. Avant de décrocher sa médaille d’argent en 2016, Sofiane Oumiha a bossé comme un fou. « Pendant quatre ans je pensais boxe, je mangeais boxe et je dormais boxe », confie Sofiane Oumiha. Des sacrifices qui ont permis à ce « surdoué du ring » comme le qualifie son cousin et coach de toujours Mehdi, de devenir vice-champion olympique dans la catégorie des moins de 60 kilos. Un titre mérité pour le jeune homme qui de 2011 à 2013, a bénéficié de la bourse « jeunes espoirs sportifs » attribuée par le Conseil départemental à une trentaine d’athlètes. Depuis le Département a poursuivi l’accompagnement du sportif puisque Sofiane Oumiha est devenu ambassadeur.

« Tout est possible »

« Je sors de nulle part ! Mais quand on a envie et qu’on se donne les moyens, tout est possible », estime celui qui jouit d’une réelle notoriété dans la Ville rose. Si on l’arrête souvent dans la rue pour faire des « selfies », Sofiane Oumiha s’est également distingué il y a quelques mois en ouvrant le Boxoum, une salle de boxe au coeur du quartier Papus. Depuis de nombreux boxeurs, des néophytes comme des confirmés, tels que Elodie Bermudez, Mohamed Mimoune ou Houria Djalout. Malgré la notoriété, les sollicitations, Sofiane Oumiha assure rester le même en reprenant une vie normale, entre ses entrainements, les compétitions, le rugby et le football avec les copains. Un rythme qu’il reprendra après les JO de Tokyo… avec espérons le une médaille d’or autour du cou !    

Sofiane Oumiha, boxeur toulousain qualifié aux JO de Tokyo.
Sofiane Oumiha, boxeur toulousain qualifié aux JO de Tokyo. (Crédits : A.F/CD31)
Sofiane Oumiha, boxeur toulousain qualifié aux JO de Tokyo.
Sofiane Oumiha, boxeur toulousain qualifié aux JO de Tokyo. (Crédits : Aurélien Ferreira)