ACTUALITÉ

Vœux 2020 de Monsieur le Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne Publié le
Date de publication
16 janvier 2020

Les élus de la majorité départementale lors de la présentation des voeux le 16 janvier 2020
Voeux au Pavillon République (Crédits : Conseil Départemental 31)
Chapeau

Le 16 janvier 2020, le Président a adressé ses voeux aux élu.e.s du département lors de la traditionnelle cérémonie des voeux. Retrouvez son discours.

Corps
Text

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Bienvenue au pavillon République.
Au-delà de la traditionnelle rencontre conviviale, cette cérémonie des vœux nous permet d’approfondir les fondements de notre action.

Nous vivons dans un monde instable, aux menaces multiples : les fractures et les injustices sociales d’une économie néo libérale mondialisée… le cauchemar climatique irréversible qui montre un avenir difficile… une société du zapping perpétuel, de la superficialité, de l’événementiel permanent, de l’immédiateté, une société du stress où l’on perd le sens du temps et de la réflexion… les révolutions technologiques, notamment numériques avec leurs plus-values, mais aussi les risques de déshumanisation et de débordements… le terrorisme islamiste radical qui érige la barbarie non pas en moyen mais en finalité… les oukases dramatiques et dangereux de Donald Trump.

Dans ce monde en bascule, la responsabilité de l’avenir d’un département ne se limite pas à une gestion administrative et comptable qui se voudrait pragmatique mais se fonde sur une vision et des choix politiques impliquant une assise de valeurs, un socle conceptuel.
Le groupe majoritaire de gauche fonde son action sur une filiation philosophique et un héritage politique. Une filiation philosophique, celle de la longue marche du « penser par soi-même », de l’autonomie responsable, de l’émancipation par l’accès à la connaissance, de Protagoras à nos jours, une longue marche de vingt-six siècles.
Ce soir, je ne vous imposerai pas l’histoire de la pensée occidentale sur 2600 ans et le chassé-croisé de la foi et de la raison. Je ne citerai que trois érudits parmi mes préférés : Pic de la Mirandole, Montaigne, Spinoza, qui mettent notamment en exergue la dignité humaine fondée sur la capacité de l’homme de se créer lui-même grâce à sa conscience réfléchie.

Cet héritage a été exalté au 18e siècle par les Lumières. « Aie le courage de te servir de ton propre entendement »… Cette affirmation de Kant pourrait être la devise des Lumières. Héritiers de cette longue marche de l’éveil, les Lumières ont mis l’humain au centre du projet en posant la raison et le doute pour guides. Les Lumières ont institué, la quête du bien-être et du bonheur ici et maintenant, pour chacune et chacun. Les Lumières ont affirmé, l’émancipation par l’accès à la connaissance, fondant le chemin de liberté, d’autonomie responsable, d’accomplissement progressif de l’humaine condition, parce que : « La liberté commence où l’ignorance finit ». Les Lumières ont affirmé, l’universalisme, parce que « chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition », fondant le rapport entre les humains sur le respect mutuel et l’égalité en droit et dignité, sésame de l’inclusion, de l’intégration républicaine. Les Lumières ont affirmé, l’humanisme, l’humain étant la mesure de toute chose, fondant une règle de fraternité, sésame du lien, du partage, de l’empathie, pour faire société ensemble.

Cet héritage politique peut historiquement s’incarner dans la figure de Jean Jaurès. On peut y lire un progressisme dans le réel : « Aller à l’idéal en comprenant le réel ». Ce courant réformiste, progressiste, pragmatique, responsable, il se fonde sur :

  • Le progrès qui est, certes, un concept controversé, mais le progrès en tant que facteur d’épanouissement et d’accomplissement de chacune et chacun,
  • Les valeurs, principes, vertus de la République, à la fois démocratique, laïque, sociale,
  • Les valeurs de partage, de justice sociale, de redistribution des richesses, de solidarité, de bien commun, d’inclusion, de vivre ensemble, de transparence, d’émancipation.

 

Oui, mesdames et messieurs, nous mettons l’Humain au cœur de notre projet.
C’est pour cela que nous soutenons la lutte contre la réforme des retraites qui se fonde sur un véritable choix de société : le tout marché contre la solidarité, la capitalisation contre la répartition. Cette réforme entraîne l’enrichissement des plus aisés et l’appauvrissement de tous les autres. Elle est antisociale, injuste, inique. Nous la condamnons, nous la refusons, nous devons résister, résister ensemble face à cette injustice.

 

Aujourd’hui, notre héritage se fonde aussi sur des valeurs post matérialistes, avec priorité à l’humain dans le défi sociétal, comme pour l’égalité femme/homme, la démocratie participative, la lutte contre la xénophobie, les racismes, les populismes.
Et priorité au vivant dans la préservation de notre unique biosphère avec le retour à la nature, la protection de notre environnement, la transition énergétique, priorité au local, à la proximité, au durable.

 

Dans cette filiation avec l’esprit des Lumières et cet héritage jaurésien, nous fondons notre action politique départementale sur ce simple triptyque : « Emancipation, Universalisme, Humanisme », pour faire société ensemble et vivre autrement.
Oui, vivre autrement, en mettant l’humain au centre du projet, en développant le rendez-vous de l’humain.
Oui, vivre autrement, en œuvrant pour une société inclusive et solidaire, par notre action sociale vers les plus fragiles et les plus démunis, par notre solidarité et notre équité territoriale, en développant la rencontre, le lien, l’entraide, le partage. Si nous ne créons pas une société de partage, nous aurons une société de divergences, d’antagonisme, d’individualisme, de communautarisme, d’affrontements, de conflits et de violences.
Œuvrer pour une société inclusive, ce sont aussi et surtout des actes.
Par exemples :

  • l’Allocation personnalisée d’autonomie pour 30 000 personnes âgées,
  • la Prestation de compensation du handicap pour 10 000 bénéficiaires.
  • 9 500 retours à l’emploi depuis 2015, soit autant de bénéficiaires du RSA qui ont retrouvé le chemin du travail, de l’autonomie.
  • la réorganisation de la présence des services sociaux de proximité sur les territoires avec l’ouverture de 7 nouvelles Maisons des Solidarités d’ici 2021, avec une décentralisation des décisions et un renforcement des équipes.

Oui, vivre autrement en œuvrant pour une société émancipatrice d’accomplissement, par l’accès à l’éducation et à la culture. L’émancipation est l’anticorps de la servitude volontaire, l’atout de l’autonomie responsable, le chemin de liberté. L’émancipation assoit le respect mutuel et fonde l’agapè dans le rapport à l’autre.
L’éducation et l’accès à la culture sont pour nous des priorités, parce que le vrai destin de l’être humain c’est la liberté dans l’éveil de sa conscience réfléchie.
Une société émancipatrice par des actes :

  • En 2020, le Département poursuivra ses investissements en faveur des collèges avec un objectif : 22 établissements construits ou rénovés à l’horizon 2024 avec un budget prévisionnel de 320 millions d’Euros.
  • L’accès du plus grand nombre à la culture avec chaque année plus de 450 manifestations gratuites et de qualité sur tous les bassins de vie.
  • Depuis 2015, nous avons augmenté de plus de 20% les subventions aux acteurs culturels.

Oui, vivre autrement en œuvrant pour une société durable de qualité de vie au quotidien, en relevant notamment le défi environnemental, la transition écologique, mais aussi le défi du rythme de vie, de la mobilité ou du droit au logement.
Une société durable de qualité de vie au quotidien par des actes :

  • La qualité de vie passe par la présence de services publics au plus près des habitants : crèches, écoles, médiathèques, terrains de sport… Sur le mandat, le Département aura aidé le financement de plus de 2 700 nouveaux équipements en Haute-Garonne.
  • Un chantier majeur de l’année : le déploiement de la fibre optique dans tous les foyers haut-garonnais d’ici 2022.
  • Notre plan pour la Transition Ecologique et Energétique 2016-2020 qui aura permis d’investir 150M€ avec, par exemple : 25 nouvelles aires de covoiturage, le Réseau Express Vélo, 1000 logements sociaux réhabilités.
  • Un nouveau plan 2020-2024 sera voté dans les semaines à venir.
  • La Maison de la biodiversité qui ouvrira ses portes au public au mois de février, au sein de forêt de Buzet propriété du Département.
  • Le soutien au développement des tiers lieux et le desserrement économique qui créent des emplois in situ pour rapprocher l’habitat et emploi.

 

Oui, vivre autrement, en œuvrant pour une société démocratique participative, fondée sur le débat citoyen et la co-construction, tout en faisant vivre les valeurs, principes et vertus de la République, avec notamment une fermeté sur les principes laïques comme la prévalence des lois de la République, la pacification de l’espace public, le refus du communautarisme.
Une société démocratique participative par des actes :

  • De nombreuses concertations citoyennes ont été organisées dans tous les domaines : transports, culture, éducation, social. Depuis 2015, ce sont plus de 350 réunions, ateliers et rencontres qui ont réuni 13 000 Haut-Garonnais.
  • La démarche participative « Haute-Garonne demain » se poursuivra en 2020 avec l’objectif de faire émerger les aspirations des citoyens et mener à bien des actions concrètes dès 2020.

Notre volonté est de faire éclore plus d’humanité pour vivre autrement. « Hommes, soyez humains, c’est votre premier devoir », affirmait Jean-Jacques Rousseau.

Notre engagement peut se résumer en un mot : « Humanitas », décrit par Cicéron au 1er siècle avant notre ère. « L’Humanitas » différenciait à Rome le civilisé du barbare et se caractérisait par une volonté et une disposition.
Une volonté de perfectionnement, d’émancipation par l’accès à la connaissance, dans un but d’accomplissement humain, dans l’éveil de la conscience réfléchie. Cet éveil dans le plaisir du savoir crée du lien vers l’autre parce que notre conscience réfléchie n’existe qu’au contact des autres consciences réfléchies : l’autre devient essentiel dans l’enrichissement émancipateur. Notre bien le plus précieux réside dans « le capital humain ».
L’émancipation crée ainsi une disposition vers cet autre, fondant un comportement de bienveillance, d’empathie, pour asseoir la rencontre, le partage, l’entraide. L’émancipation fonde le sésame vers l’empathie, l’Agapè.

L’Agapè, cet amour universel, par le don et le partage, par dépassement de son ego, par aboutissement conscient à l’immense amour de l’humanité, l’Agapè transcende l’humaine condition. Nous défendons un choix de société qui place l’humain au centre du projet. Ainsi, nous sommes en harmonie avec nos filiations, nos héritages et nos engagements.

 

Le Conseil départemental demeure au quotidien au service de toutes les Haut-Garonnaises et tous les Haut-Garonnais en tant que :

  • Principal acteur social,
  • Partenaire indispensable et incontournable de proximité des communes et intercommunalités métropolitaines, périurbaines, rurales ou de montagne,
  • Aménageur territorial de tous les bassins de vie,
  • Acteur clairement engagé dans le nécessaire desserrement économique et la qualité de vie au quotidien,
  • Acteur activement impliqué dans la sauvegarde de notre unique biosphère,
  • Acteur lourdement impliqué dans l’accès à l’éducation et à la culture,
  • Acteur résolument engagé dans la démocratie participative et la défense de la République. 

Mesdames, messieurs, chers amis, 

Parce que le vrai défi réside là, parce que le sens de l’histoire le réclame, parce que l’avenir l’exige : ensemble, faisons éclore plus d’humanité, pour vivre autrement.
Faisons le pari de l’intelligence, de l’éveil, de l’agapè, parce que nous avons la conviction « 
qu’une vie bonne est inspirée par l’amour et guidée par la connaissance ».

Pour conclure, c’est fort de la confiance en l’avenir du CD31 qui, en 2019, après une controverse au plan local et national avec la Métropole, a été conforté en son périmètre, ses compétences, ses capacités d’action... fort de la volonté, de la détermination et de l’implication des élu-e-s du Département… fort de la mobilisation et des compétences déployées au quotidien par les agents du Département que je vous présente mes vœux les plus sincères et les plus amicaux pour 2020.

Tags