Vous êtes ici

2022 : Cap sur la fibre optique dans toute la Haute-Garonne

Le déploiement du très haut débit arrive plus tôt que prévu !

Enjeu fort pour les territoires, très attendu par les habitants, les services publics et les entreprises du territoire, le déploiement du très haut débit arrive plus tôt que prévu et entraîne dans son sillage un confort d’usage pour toute-s les Haut-Garonnais-e-s. Le point sur un aménagement initialement prévu pour 2030, qui arrivera dans tous les foyers hautgaronnais dès 2022.

 


Le Conseil départemental s’engage pleinement dans le déploiement du très haut débit un facteur d’attractivité important, source de confort pour la population et de développement économique des territoires. Le schéma départemental d’aménagement du numérique a été adopté dès 2014 autour de deux grands principes : offrir le très haut débit à tou- te-s les Haut-Garonnais-e-s à l’horizon 2030 et proposer dans les cinq premières années, un très haut débit de qualité. Un scénario qui faisait écho aux recommandations du plan « France très haut débit » adopté par l’État en 2013.

Le déploiement du très haut débit arrive plus tôt que prévu !

Haute-Garonne numérique* qui porte ce projet sur l’ensemble du département a choisi le délégataire de service public Altitude Infrastructure pour le déploiement de la fibre optique. Le nouveau calendrier engagé offre désormais aux Haut-Garonnais-e-s la certitude d’une couverture totale du territoire d’ici quatre ans avec un débit de 100 Mbit/s à 1 Gbit/s et des offres commerciales attractives.

A propos du haut débit, Annie Vieu , Présidente du syndicat mixte Haute-Garonne numérique, vice-présidente en charge de l'innovation et du numérique précise : 

« Véritable enjeu pour la compétitivité des territoires, l’accès au très haut débit est l’une des priorités du Département. Cette signature, avec le groupe Altitude qui aura pour mission de déployer les infrastructures permettant l’accès au très haut débit pour l’ensemble de la Haute-Garonne hors zones à population dense, dites "zones AMII" (Toulouse Métropole, Plaisance-du-Touch, Ramonville- Saint-Agne et Muret), est une excellente nouvelle pour nos collectivités, pour nos territoires et nos concitoyens. Nous serons l’un des premiers départements de France comportant des zones urbaines, rurales et de montagne à proposer d’ici 2022 la couverture à 100 % du territoire en fibre optique. C’est un chantier majeur qui ouvre des perspectives d’usages pour tous les Haut-Garonnais-e-s. »

100 % du territoire couvert

Les travaux vont commencer en fin d’année et permettront de raccorder à terme 280 000 prises au très haut débit par la fibre optique directement chez l’abonné, soit la totalité du territoire haut-garonnais.

L’opération, menée par Altitude Infrastructure pour le compte du syndicat mixte Haute-Garonne numérique, représente un coût total de 540 millions d’euros et prévoit une réduction de la participation publique par rapport à l’estimation initiale.

 

 

 


FIBRE 31 est la société créée par Altitude Infrastructure pour assurer l’ensemble des travaux de déploiement et d’exploitation du réseau.

En effet, l’opérateur appelle un investissement public à hauteur de 31 millions d’euros sur dix ans qui seront cofinancés par Haute-Garonne numérique (dont une contribution de huit millions par le Département), la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et l’État. Cet investissement se traduira également par une dynamique d’emplois et permettra de générer 750 000 heures d’insertion et de formation.

Résorber les déséquilibres territoriaux

En attendant le déploiement effectif de la fibre optique jusqu’à l’abonné, le Conseil départemental poursuit depuis deux ans sur tout le territoire des travaux de montée en débit. Objectif : répondre à l’urgence pour les habitants des zones les moins bien couvertes de Haute-Garonne et garantir un équilibre territorial. Fin 2021, en cumulant les montées en débit actuellement menées et la première phase de déploiement de la fibre, 97 % des prises de nos territoires auront vu leur débit s’améliorer de manière notable. « Au-delà de la question de l’accessibilité au très haut débit, c’est vers les problématiques liées aux usages que nous pouvons désormais travailler », a souligné George Méric, président du Conseil départemental. Prochaine étape : favoriser l’accès au numérique à ceux qui en sont le plus éloignés par des actions d’accompagnement et de médiation.
 

*Le syndicat mixte Haute-Garonne numérique, créé en juin 2016, a pour but d’assurer le déploiement, la mise en œuvre et la gestion du haut-débit sur le territoire. Il est composé du Conseil départemental et de l’ensemble des communautés de communes et communautés d’agglomérations hors zones « denses » (Toulouse Métropole, Plaisance-du-Touch, Ramonville-Saint-Agne et Muret)

Le syndicat mixte Haute-Garonne Numérique est garant du respect des engagements du délégataire Altitude Infrastructure. Des moyens de contrôle, des outils de transparence ont été prévus pour cela. À l’issue de la délégation de service public, Haute-Garonne Numérique sera propriétaire du réseau.

Vous pouvez retrouver le syndicat mixte Haute-Garonne numérique sur Twitter ! 

 

Interview de David El Fassy 

Dirigeant de la société : ALTITUDE INFRASTRUCTURE

---------------------------------------------------------------

Quel est le cœur de métier de la société Altitude Infrastructure ?

Altitude Infrastructure est un opérateur télécom, dont l’expertise concerne exclusivement l’infrastructure. Nous ne gérons pas le réseau, que nous louons aux opérateurs de détails.

Quelle mission vous a été confiée par le Conseil départemental ?

Notre rôle est de fibrer l’ensemble de la zone publique de la Haute-Garonne d’ici à 2022, en donnant la priorité aux zones qui ont actuellement des difficultés de connexion. Ce projet comprend le déploiement jusqu’à l’abonné mais aussi l’exploitation, c’est-à-dire faire en sorte que le réseau ne tombe pas en panne. Et le réparer si une panne survient. Côté usager, tous les Haut-Garonnais-e-s bénéficieront d’un débit identique, peu importe leur situation géographique.

Quels types de travaux seront engagés pour le déploiement de la fibre ?

Nous privilégions le passage souterrain, en réutilisant des réseaux existants. Lorsque ce n’est pas possible, nous utilisons la voie aérienne. En dernier recours, nous faisons appel au génie civil.

À quelles offres commerciales les Haut-Garonnais-e-s auront-ils accès ?

Tous les fournisseurs d’accès à Internet pourront se positionner. Ce climat concurrentiel sera favorable aux usagers (grand public et entreprises) qui bénéficieront d’offres attractives.

 

Quels moyens techniques ?

Le Très Haut Débit :

Le Très Haut Débit est un accès à Internet performant, qui permet d’envoyer et de recevoir un grand nombre de données (documents, photos, vidéos...) dans un temps court. Il est exprimé en « bit » par seconde, une unité de mesure de la quantité de données susceptibles de circuler dans un réseau.Plus le débit est élevé, plus la vitesse de transmis- sion et de réception des données (documents, vidéos, musiques, etc.) est rapide. L’accès à Internet est considéré à « Très Haut Débit» dès que le débit est égal ou supérieur à 30 Mbit/s.

La Fibre Optique :

C’est une technologie qui propulse les données nu- mériques à la vitesse de la lumière. Elle permet, via un fil en verre, plus fin qu’un cheveu, la transmission et la réception de données avec des débits quasi illimités:

• Un niveau de débit au-delà de 100 Mbit/s minimum.

• Un débit identique dans les zones urbaines et dans les territoires ruraux.

La fibre optique jusqu’à l’abonné est appelée FttH pour « Fiber to the Home » (fibre à la maison).

Pour quels usages ? 

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne souhaite accompagner l’arrivée du très haut débit et, en concertation avec les acteurs locaux, développer les usages du numérique sur l’ensemble de son territoire et à destination de tous ses habitants.

Impulser une dynamique territoriale, favoriser l’équilibre de l’offre de services numériques dans des domaines tels que la culture, la santé, la mobilité ou encore l’éducation, accompagner les publics éloignés des pratiques numériques, tels sont quelques défis à relever.

Ces sujets nous mobilisent tous et chacun sait que nous sommes face à de profondes mutations liées au développement numérique.

Le Conseil départemental entend accompagner les territoires, dans une démarche concertée et intelligente pour structurer collectivement une réelle stratégie qui garantisse équilibre et solidarité autour des usages du numérique pour chaque haut- garonnais.

 

 

Page publiée le 17 mai 2018 - vérifiée le 10 juillet 2018