Vous êtes ici

4es Rencontres du Dialogue Citoyen : une journée pour échanger

Démocratie participative

Engagé depuis plusieurs années dans une volonté de penser l'action publique différemment, le Conseil départemental a organisé samedi 16 février ses 4es Rencontres du Dialogue Citoyen. Plus de 300 personnes ont répondu présentes.

Cela fait quatre ans que nous sommes entrés dans une vraie démarche de démocratie participative et nous poursuivons cet exercice au quotidien. Ce qui se déroule aujourd'hui dans le pays, ne fait que confirmer une nécessité que nous avons identifiée en 2015.

Georges Méric, présidentdu Conseil départemental lors de l'ouverture des 4es Rencontres du Dialogue Citoyen.

À l'heure où le gouvernement s'est engagé dans le Grand Débat National, le Département fait parler son expérience. Dans la salle, près de 300 personnes se sont déplacées pour cette matinée d'échange basée sur la proximité, l'écoute, le respect et la transparence. Parmi eux, des élus, acteurs associatifs, professionnels ou simples citoyens, tous convaincus de la nécessité de développer le dialogue et les espaces de concertation.

Nous sommes allées dans les petites communes afin de répondre à la demande de proximité. Tous les élus doivent intégrer le dialogue citoyen dans leurs actions. Il faut accepter les règles du jeu même si cela implique de se faire bousculer quelques fois. 

Paulette Salles, conseillère départementale déléguée au Dialogue Citoyen

 

Des paroles et des actes

Défini dans la charte adoptée en mars 2017, le dialogue citoyen s'est déjà traduit en actes concrets dans le département. Depuis 2015, plus de 300 réunions, ateliers et rencontres se sont tenues autour de sujets divers : politique culturelle, gestion du RSA, mixité sociale dans les collèges ou encore offre du réseau Arc-en-Ciel. Ces 4es Rencontres se sont inscrites dans cette continuité avec l'organisation de cinq ateliers permettant à chacun de s'exprimer sur la thématique souhaitée :

 

  • Démocratie participative et Egalité femmes-hommes
  • Conseil de jeunes et d'enfants
  • Bâtiments et espaces publics avec les citoyen.ne.s
  • Journée citoyennes
  • Instances de participation citoyenne

 

Pour cette édition 2019, chaque atelier a été organisé avec un partenaire, spécialiste de la question. Marie-Pierre Pernette, délégué générale adjointe d'Anacej (Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes), a répondu présente afin de faire part de son combat : « Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres. Nous militons pour que les politiques publiques se fassent avec les enfants et les jeunes et nous accompagnons les collectivités locales qui veulent mettre en place des instances de participation des jeunes.

Pour le Conseil départemental, l'avenir du dialogue citoyen passe par son évaluation : " Un atelier va être organisé au mois d'avril afin d'étudier les pistes d'amélioration et sera complété par un questionnaire à remplir en ligne ", détaille Paulette Salles. Les résultats devraient être connus à l'automne. Dans la salle, un enfant de quelques mois fait entendre sa voix. Preuve que le dialogue citoyen est vraiment ouvert à tous.

 

 

Ils ont fait les 4es Rencontres du Dialogue Citoyen :

 
Tim, lycéen à Saint-Lys :

« Je me suis inscrit à l'atelier « Conseil de jeunes et d'enfants » car je trouve important de pouvoir proposer ses idées. J'estime qu'il est nécessaire que les jeunes puissent être écoutés et les oublier serait mettre de côté une grande partie de la population, d'autant que dans le département nous sommes plus de 345 000 entre 11 et 29 ans. »

 

Catherine Tschenet, citoyenne

« Il y a eu beaucoup de changements dans la Région et j'ai pris conscience que je n'avais jamais participé à ce type de débat. C'est désormais chose faite ! Ces rencontres sont très instructives et donnent envie de s'engager davantage au sein de sa commune ou d'une autre structure. »

 

Laura Lescure, étudiante en urbanisme et aménagement du territoire à l'université Jean Jaurès

« J'ai déjà participé à plusieurs conférences organisées par le Conseil départemental sur la question de la démocratie participative et il était naturel pour moi d'être là aujourd'hui. C'est un sujet dont nous avons l'occasion de parler à la fac, mais jamais de manière aussi détaillée. Dans le cadre de l'atelier « Instances de participation citoyenne », nous avons travaillé en petits groupes à trouver des idées afin de faire vivre des conseils citoyens, de développement ou des comités de quartier, c'était très instructif. »

 

Guillaume Drijard, président de l'Union des comités de quartier de Toulouse

« Le but de notre association et de partager nos expériences entre comités de quartier et d'être représentés à l'échelle municipale et métropolitaine. Pour nous, le dialogue citoyen est primordial et cela doit partir d'une volonté politique d'ouverture afin d'éviter les rapports de force. Dans les faits, ce n'est pas forcément évident à faire vivre mais c'est un mal nécessaire dans une perspective de démocratie participative. »

Page publiée le 20 février 2019 - vérifiée le 20 février 2019