Vous êtes ici

ADF : résolution des élus du Conseil départemental

Georges Méric : "Le rôle du Département est indispensable, je suis déterminé à l'affirmer et le démontrer"

A la veille du Congrès de l'Assemblée des Départements de France, qui se tiendra à Marseille du 18 au 20 octobre, les élus départementaux, réunis en session mardi 17 octobre, ont voté une résolution afin de réaffirmer l'engagement du Conseil départemental de la Haute-Garonne en faveur de son territoire et de ses habitants.

Dans un contexte de fractures sociales et territoriales croissantes, le Conseil départemental a initié, depuis deux ans et demi, une profonde rénovation de ses politiques publiques et de son organisation administrative, au bénéfice des citoyens.

Engagé dans tous les défis du temps présents, il s'applique à construire avec les Haut-Garonnais des politiques publiques innovantes, porteuses de progrès et de cohésion pour le territoire, ceci dans une recherche permanente d'ouverture et de dialogue et en favorisant les synergies locales.Cette résolution s'inscrit dans le dialogue proposé par le Président de la République et par le Premier Ministre avec les collectivités, à l'occasion de la Conférence des territoires, insistant sur la nécessité de mettre en œuvre toutes les politiques publiques permettant de réduire la fracture territoriale et d'accompagner les transitions écologique et numérique.


"A l'occasion de la Conférence des territoires du 17 juillet dernier, en écartant l'idée de généraliser le modèle lyonnais à l'échelle du pays, ce qui aurait conduit à la disparition de l'échelon départemental sur les territoires qui ont une métropole, nous voulons croire que l'Etat a entendu le rôle indispensable que joue le Département pour la qualité de vie de nos concitoyens", a précisé Georges Méric.
"Nous souhaitons aujourd'hui poursuivre et amplifier la dynamique d'innovation et d'expérimentation déjà à l'œuvre en Haute-Garonne, pour assurer pleinement le rôle indispensable du Département, pivot des politiques publiques de solidarité et de proximité sur un territoire qui se caractérise par de fortes disparités économiques et sociales. Je suis pleinement déterminé à l'affirmer et le démontrer" a-t-il conclu.


Refonder la relation avec les habitants pour offrir un service public plus performant
Désireux de renouer la confiance entre les habitants et leur institution, le Département a instauré une démarche de dialogue citoyen pour associer l'ensemble des Haut-Garonnais aux politiques publiques départementales et les placer au cœur du débat public.
La collectivité a engagé, par ailleurs, une profonde modernisation de son administration afin d'offrir un service public plus performant, qui s'appuie notamment sur la réorganisation de ses services sur le territoire et sur les innovations numériques, comme l'Open Data, le développement des e-services et la dématérialisation des procédures.


Garantir la solidarité territoriale pour un développement qui profite à tous
Chef de file de l'aménagement du territoire, le Département a engagé un vaste plan d'investissements de plus d'1,2 milliard d'euros sur 5 ans, pour renforcer l'attractivité et l'excellence de la Haute-Garonne.
Dans un département qui accueille près de 20 000 nouveaux habitants par an, le Département a décidé de relever le défi du logement en soutenant la construction et la rénovation de logements sociaux et en lançant un vaste plan d'investissements de 100 millions d'euros sur 5 ans pour construire et rénover les collèges.
Chef de file des solidarités territoriales, le Département est le partenaire privilégié des communes et des intercommunalités dont il soutient, avec les contrats de territoire et la création d'outils d'ingénierie innovants, les projets de développement et d'équipements.

Il participe par ailleurs pleinement aux grands investissements métropolitains, comme le futur Parc des expositions de Beauzelle, le futur quartier Toulouse EuroSudOuest ou encore le Plan de déplacements urbains de l'agglomération toulousaine.
Afin de renforcer l'efficience de l'action publique, le Département a mis en œuvre des collaborations renforcées avec ses partenaires institutionnels. C'est le cas avec Toulouse Métropole, en matière de tourisme, d'action sociale et dans le champ de la politique de la Ville. C'est aussi le cas avec la Région Occitanie, concernant le maintien de la gestion des transports interurbains et la gratuité des transports scolaires pour les 74 000 élèves haut-garonnais de la maternelle à la terminale.

De nombreuses autres coopérations interdépartementales ont été initiées dans différents domaines, avec notamment l'Ariège, le Gers, les Hautes-Pyrénées et le Tarn.
Le Conseil départemental a également refondé la relation partenariale avec les forces vives du territoire, monde associatif, monde économique, avec pour exemple la mise en œuvre d'une charte de la commande publique qui permet de tisser un nouveau lien de confiance avec les entreprises et les acteurs économiques de la Haute-Garonne.


Innover pour lutter contre les fractures sociales
Chef de file de l'action sociale, le Département investit pleinement dans les politiques de solidarités et d'insertion.
La collectivité a ainsi engagé une réorganisation de ses services sur le territoire, ainsi que de nouveaux partenariats avec les acteurs œuvrant dans le champ de l'action sociale, afin de sortir d'une "politique de guichet" et d'apporter un service plus efficace aux bénéficiaires.
Des dispositifs innovants pour favoriser la création d'emplois et l'insertion sont également sans cesse déployés à destination des personnes les plus éloignées de l'emploi.
La collectivité s'est aussi emparée de la Silver Economie pour relever le défi du "bien vieillir" en Haute-Garonne.


Accompagner les transitions numériques et écologiques
Face au défi de la fracture numérique, le Département s'est engagé à équiper l'ensemble du territoire en haut-débit dans les prochaines années et à accompagner la transition numérique, transformant ainsi durablement le quotidien de 500 000 Haut-Garonnais.
Face au défi écologique, le Département a lancé un plan environnemental de 150 millions d'euros sur 5 ans, comprenant 41 mesures pour préserver l'environnement et accompagner la transition énergétique. Pour répondre à l'urgence de la baisse des ressources en eau, le Conseil départemental a notamment décidé de conduire un "projet de territoire" sur le bassin Garonne Amont, en réunissant l'ensemble des territoires et acteurs concernés.

Page publiée le 17 octobre 2017 - vérifiée le 17 octobre 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne