Vous êtes ici

Agriculture Durable : l'Agro-Écologie

L'Agro-Écologie, l'un des 6 engagements majeurs du Conseil Départemental en faveur de la transition écologique.

Conscient des enjeux immenses pour l’agriculture de demain face aux défis du changement climatique, le Conseil départemental met en œuvre depuis plusieurs années une politique agricole durable, consacrée en 2017 par le vote d’une enveloppe de 10 millions d’€ sur 4 ans pour le développement de l'Agro-Ecologie.

Le Conseil départemental a toujours été aux côtés des agriculteurs de Haute-Garonne pour les accompagner au mieux dans l’évolution de leurs projets, les conseiller sur leurs pratiques et les soutenir financièrement via 16 aides et règlements adaptés à l’ensemble des profils.

Contacter un conseiller agro-environnement

L’Agro-Écologie, c’est quoi ?
 

L'Agro-Écologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui s’appuie sur les fonctionnalités offertes naturellement par les écosystèmes. Il s’agit d’utiliser au maximum la nature comme facteur de production tout en préservant ses capacités de renouvellement.

L'Agro-Écologie implique le recours à un ensemble de techniques qui considèrent l’exploitation agricole dans son ensemble : si l’agronomie reste au centre des systèmes de production, l’agro-écologie réintroduit de la diversité dans les systèmes de production, restaure une mosaïque paysagère (diversification des cultures et allongement des rotations, implantation d’infrastructures agro-écologiques, etc.) et intègre la biodiversité comme facteur de production.


S’engager dans des pratiques agro-écologiques permet à l’agriculteur de répondre à de nombreux et complexes enjeux :

  • la durabilité économique de son exploitation,
  • la production d’une alimentation de qualité et de proximité,
  • la préservation de sa santé et de celle des consommateurs,
  • la valorisation de son image,
  • l’attractivité de son métier,
  • et bien évidemment la protection de l’environnement.

Concrètement, que fait le Conseil départemental ?

L'accompagnement individuel des agriculteurs

S’engager dans des pratiques agro-écologiques peut représenter pour certains agriculteurs une prise de risque. L’accompagnement dans cette transition est nécessaire et ne peut se faire du jour au lendemain. Le Conseil départemental vous accompagne dans la mise en place de pratiques nouvelles plus respectueuses de l’environnement ainsi que dans la recherche de mesures d’adaptation de vos exploitations face aux défis énergétiques, au changement climatique et aux risques sanitaires.

Le réseau unique en France des 26 conseillers agro-environnement départementaux, opérationnels et répartis sur toute la Haute-Garonne, guide et soutient les agriculteurs dans cette démarche : optimisation de l’irrigation des terres, réductions des intrants (nitrates, traitements phytosanitaires), protection des sols et lutte contre l’érosion, accompagnement à la conversion et à l’installation en Bio, réduction de l’usage des antibiotiques dans les élevages, valorisation des productions sous signes officiels de qualité, conseil en agroforesterie…

Soutien au développement de circuits de proximité

Le Conseil départemental soutient le développement de circuits de proximité en accompagnant la création de magasins fermiers et en favorisant l’introduction de produits locaux et de qualité dans la restauration collective des collèges et des collectivités du territoire (Opération MIAM 31).

Soutien à l'agriculture péri-urbaine

Le Département développe également son soutien à l’agriculture péri-urbaine en accompagnant par exemple de grands projets de développement maraîchers ou en mettant en place des projets d’éco-pâturage sur des friches, en collaboration avec les communes.

Soutien à l'environnement

Enfin, le Département porte, anime et finance en collaboration avec la Chambre d’agriculture de la Haute-Garonne, une Mesure Agro Environnementale et Climatique (MAEC) afin de soutenir l’évolution des exploitations agricoles en polyculture élevage vers des pratiques respectueuses de l’environnement (autonomie alimentaire et réduction des intrants).

Ce projet ambitieux, co-financé par l’Union Européenne a été sélectionné lors d’un appel à projet régional fin 2016 ; il représente un investissement de plus de 1 million d’Euros sur 5 ans pour le Département.

Page publiée le 05 septembre 2018 - vérifiée le 05 septembre 2018