Vous êtes ici

Cadours : à la rencontre des élus et des forces vives des territoires

Vendredi 1er décembre 2017 - Communauté de communes de Save Garonne et Coteaux de Cadours

Le Conseil départemental continue ses rencontres avec les forces vives du département : vendredi 1er novembre, Georges Méric et les élus du département se sont rendus à Cadours. La salle communale accueillait pour l’occasion plus de 100 personnes, venues prendre la mesure de l’action du Conseil départemental et échanger avec les élus.

Le président du Conseil départemental, Georges Méric, était accompagné de plusieurs élus qui ont été sollicités sur 3 thématiques spécifiques : Emilienne Poumirol pour l’aménagement du territoire, Annie Vieu pour le numérique et Pascal Boureau pour la transition écologique. Étaient également présents Véronique Volto et Alain Julian, les conseillers départementaux du canton de Léguevin, et bien entendu Jean Boissières, président de la communauté de communes de Save Garonne et Coteaux de Cadours.

Et ce dernier a commencé la soirée par une surprise : ne dites plus communauté de communes de Save Garonne et Coteaux de Cadours, justement, mais communauté de communes des Hauts Tolosans ! Le nouveau nom et le nouveau logo de l’intercommunalité ont été présentés en avant-première, avant que son président ne revienne sur l’aide indispensable du Conseil départemental envers les communes. « Notre économie a des capacités à se développer dans toutes ses composantes, mais nous avons besoin de la force, du réseau et de l’expérience du Conseil départemental, ainsi que de ses subventions, pour développer notre territoire ».

 

Près d’un million d’euros pour les contrats de territoire

« Désormais, les communes et intercommunalités construisent leurs projets en concertation et avec l’aide du Conseil départemental » : c’est le principe des contrats de territoire, tel que l’a rappelé Emilienne Poumirol. En 2017, ces contrats ont concerné 25 projets, pour un total de subventions approchant le million d’euros, soit plus du double de l’année passée. Georges Méric l’a d’ailleurs rappelé dans son introduction, le département de la Haute-Garonne est l’un des rares en France à avoir augmenté ses investissements en 2017. Et avec la simplification à venir des contrats de territoire, nécessitant « moins de pièces à présenter, et un règlement allégé pour faciliter la vie des communes qui souhaitent faire aboutir leurs projets » selon Emilienne Poumirol, l’accès aux subventions sera encore plus facilité à l’avenir.

 

La fibre, une arrivée pour bientôt ?

Comme partout en Haute-Garonne - en dehors de la métropole toulousaine - les élus de la communauté de communes des Hauts Tolosans sont régulièrement sollicités par leurs administrés quant au déploiement du très haut débit sur leur territoire. « Nous le savons, beaucoup de procédures administratives nécessitent d'avoir un bon débit, a affirmé Anne Vieu. Et nous ne voulons laisser personne sur le bord du chemin ! L’installation de la fibre est un projet très important pour le développement du département ». Et les échéances sont très proches, avant le début de l'été prochain un calendrier de déploiement sera disponible pour l'ensemble de la Haute-Garonne.

Pour éviter que les territoires mal desservis actuellement n'attendent pas jusqu’en 2021, fin prévue des travaux, des stations 4G fixes sont installées à certains endroits stratégiques. C'est déjà le cas sur le territoire des Hauts Tolosans depuis fin 2016, et une autre station arrivera bientôt. Cela amènera un débit  de 30 Mb/s pour tout le monde ou presque, en attendant la fibre. « Et bien entendu, les communes seront concertées, elles seront partie prenante du projet, et nous éviterons de trouer les routes comme du gruyère ! » a rassuré Alain Laffont, maire de Cadours et technicien à Haute-Garonne Numérique, en charge du développement de la fibre.

 

Le travail du Conseil départemental salué par les élus

Après une rapide présentation par Pascal Boureau des 6 axes retenus par le Conseil départemental pour la transition écologique du territoire,  la parole est revenue aux conseillers départementaux du canton de Léguevin. « Je suis élu depuis 1992, a expliqué Alain Julian, et je n’ai jamais vu une telle réunion, où le président du Conseil se déplace avec les élus, et c'est une très bonne chose. Je me demandais pendant cette réunion : qu'est-ce que le Conseil départemental n'aide pas ? Je n'ai rien trouvé. Tous les jours, du matin au soir, il est présent à nos côtés, que l'on s'en rende compte ou non. Le Conseil départemental est là pour aider au développement des territoires, alors longue vie à lui ! »


Chiffres clés

18,6 M€ du Département investis en 2016 pour soutenir la communauté de communes :

  • 9 081 141 € pour la solidarité départementale
  • 516 091 € pour l’enfance et la jeunesse
  • 1 550 173 € pour l’éducation
  • 929 394 € pour le logement
  • 4 877 844 € pour le développement des territoires
  • 289 364 € pour le tourisme, le sport et la culture
  • 210 226 € pour la protection de l’environnement
  • 1 197 230 € pour la sécurité

 

Page publiée le 01 décembre 2017 - vérifiée le 18 novembre 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne