Vous êtes ici

Carbonne : à la rencontre des élus et des forces vives des territoires

Vendredi 17 novembre 2017 - Communauté de communes du Volvestre – 29 860 habitants pour 32 communes

Le vendredi 17 novembre, le Président du Conseil départemental Georges Méric, entouré de plusieurs élus, s’est rendu dans la commune de Carbonne pour la cinquième étape du cycle de rencontres avec les acteurs du territoire haut-garonnais.

Bernard Bros, maire de Carbonne, a ouvert la réunion en faisant part de son enthousiasme : « Comme dans une majorité de communes, la plupart des investissements réalisés à Carbonne a été réalisé avec le concours du Conseil départemental », a-t-il souligné, citant comme exemples le centre socio-culturel du Bois de Castres, actuellement en rénovation thermique ou la piscine ou le deuxième groupe scolaire Guy Hellé.
Denis Turrel, président de la Communauté de communes du Volvestre a lui aussi souligné l’importance de réaffirmer la place du Département aux ctés de la commune. « Au moment où l’on pourrait croire que les élus sont dépensiers voire clientélistes, il est important de réaffirmer ce que font les élus et les collectivités locales, qui, malgré les réformes successives, ont fait la preuve de leur capacité à accompagner les enjeux... Le Département nous permet un équilibre indispensable avec la métropole toulousaine […] Notre avenir passe par cette collaboration. »

Pérenniser les services de proximité

En prenant la parole, Georges Méric a ensuite indiqué que « le Département investit dans tous les bassins de vie, qu’ils soient métropolitains, périurbains, ruraux ou de montagne ». « Il pérennise les services de proximité, en partenariat avec les communes et les intercommunalités et il est aux côtés des Haut-garonnais, au quotidien », a-t-il estimé, citant l’implication du Département dans les « routes, les réseaux, les transports en commun, le logement social, le numérique notamment ». Il a également rappelé l’importance de la notion de « solidarité », donnant comme exemple « les transports scolaires gratuits en Haute-Garonne, soit 660 euros par enfant pris en charge par le Conseil départemental, et une spécificité haut-garonnaise ».

«  Le soutien apporté au territoire du Volvestre sur la période 2016-2017 s’élève à 1,3 million d'euros », a ensuite rappelé Maryse Vézat-Baronia, vice-présidente du Conseil départemental. « Une aide intéressante pour le budget des communes mais aussi pour les habitants, car il s’agit d’un soutien à des infrastructures qui accueillent des associations, des familles etc. » L’élue a ainsi évoqué l’extension programmée du collège de Noé qui devrait voir le jour en 2020 et l’ouverture d’un nouveau collège au sud de Muret pour 2020. Quelques projets de réhabilitation d’écoles ont également été cités : Capens, Saint-Julien-sur-Garonne, Latrape, Montbrun, Saint-Sulpice...

Maryse Vézat-Baronia a par ailleurs évoqué l’aide à l’ingénierie, via la structure Haute-Garonne Développement : « En 18 mois, nous avons créé, par exemple, un parcours pédestre de 170 km qui traverse la Haute-Garonne, de Toulouse à Saint-Bertrand-de-Comminges, homologué GR, en collaboration avec huit communes de notre communauté de communes, a-t-elle rappelé. Il s‘agit là d’un outil de développement local, un moyen d’accroître les flux de randonneurs, de touristes, soit un enjeu de revenus majeur pour le territoire. »

Très haut-débit : 265 000 branchements d’ici 5 ans

Sébastien Vincini, élu du Conseil départemental, a ensuite abordé la thématique du haut-débit : « On est confronté à une vraie fracture territoriale, a rappelé l’élu. D’où l’objectif fixé par le Département d’amener le très haut-débit dans tous les foyers de Haute-Garonne, avec les premiers branchements dès 2019. » En attendant, des chantiers de montée en débit DSL sont programmés : Marquefave (décembre 2018) ou en cours de programmation : Mauzac et Longages (mis en service avant fin 2018). Par ailleurs, quatre ouvertures de chantiers de stations Radio 4 G Fixe ont été réalisées : Goutevernisse, Latrape, Mailholas et Rieux-Volvestre, ainsi qu'une station Radio 4 G Fixe sera ouverte avant fin 2018 à Saint-Christaud.

A la suite de cette présentation, un participant a interpellé l’élu : « Il y a d’énormes besoins pour les élèves des collèges et des lycées, car de plus en plus de professeurs mettent à disposition des documents via le net ». Un autre participante a évoqué un centre médical, à Carbonne, qui connaît, lui aussi, des problèmes quotidiens à cause d’un débit très faible. En réponse, Sébastien Vincini a précisé que « 120 sites prioritaires ont été définis dans toute la Haute-Garonne. » Parmi eux : les groupements scolaires, les collèges, mais aussi les structures médico-sociales et les zones d’activité. « Ces sites-là seront couverts dans les six premiers mois, entre fin 2018 et début 2019 », a-t-il précisé.

Environnement, des actions exemplaires

Enfin, pour terminer la rencontre, Pascal Boureau, élu du Conseil départemental, a évoqué le développement durable. « On a voté un engagement de 150 millions d'euros pour les quatre années à venir sur plusieurs thématiques centrés sur une démarche pédagogique, a-t-il indiqué : l’installation de quatre nouvelles aires de covoiturage dans le Volvestre en bordure d’autoroute, la mise à disposition d’outils pédagogiques auprès des établissements scolaires par Haute-Garonne Environnement ou la collecte de bio-déchets, le développement des modes doux, de transports, la protection de la biodiversité à travers la protection des espaces naturels, dont une centaine de zones humides dans le Volvestre (250 hectares), la gestion de l’eau, la promotion d’une agriculture raisonnée et l’accompagnement à la transition énergétique. »

Pascal Boureau


Chiffres clés

23 M€ du Département investis en 2016 pour soutenir la communauté de communes

  • 11,9 M€ pour la solidarité départementale
  • 5,7 M€ pour le développement des territoires
  • 1 M€ pour l'éducation 
  • 1,1 M€ pour la sécurité
  • 1,1 M€ pour le secteur enfance et jeunes
  • 387 670 €  pour le logement
  • 1,1 M€ pour le tourisme, le sport et la culture
  • 280 401 € pour la protection de l'environnement

Page publiée le 18 novembre 2017 - vérifiée le 18 novembre 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne