Vous êtes ici

Collège Badiou : unanimité pour sa reconstruction av. Eisenhower

Les élus du Département se prononcent à l'unanimité en faveur de la reconstruction du collège Raymond Badiou

Lors de la session du 27 juin, les élus du Conseil départemental se sont prononcés à l'unanimité en faveur de la reconstruction du collège Raymond Badiou à l'horizon 2021, sur un terrain situé boulevard Eisenhower à Toulouse actuellement propriété de NXP Semiconductors, qui répond parfaitement aux critères recherchés par la collectivité.

Cette parcelle de 2 hectares située à proximité du quartier de la Reynerie à Toulouse permettrait une nouvelle sectorisation favorable à la mixité sociale qui est un facteur de réussite scolaire. Elle fait partie d'un plan d'aménagement de la zone confié à Vinci Immobilier qui prévoit des logements, des bâtiments tertiaires et des services aux entreprises.

Contrairement à la règle qui veut, lorsqu'un collège neuf est construit, que la commune mette gratuitement à la disposition du Conseil départemental un terrain de 4 hectares, le Département se portera directement acquéreur du terrain au prix du marché afin de pouvoir bénéficier des aides de l'Agence Nationale de la rénovation urbaine.
 
Le 26 avril dernier, le président du Conseil départemental et le maire de Toulouse ont reçu les responsables des entreprises NXP Semiconductors et Vinci Immobilier afin d'étudier les conditions d'intégration du collège de la façon la plus harmonieuse possible dans son environnement et dans le projet d'aménagement de la zone.

Le Conseil départemental va poursuivre les discussions en ce sens avec les sociétés NXP et Vinci, afin de pouvoir lancer le concours d'architecte début novembre 2017, pour une livraison du nouveau collège en 2021.

A partir de la rentrée prochaine, les élèves du quartier de la Reynerie actuellement scolarisés en CM2 intégreront un des cinq collèges d'accueil de l'agglomération retenus en concertation avec la communauté éducative, les parents d'élèves et les habitants. Ces élèves bénéficieront d'un transport scolaire spécifique pris en charge par le Conseil départemental et de mesures d'accompagnement aux devoirs, en lien avec l'Inspection de l'Académie.

"La mixité sociale dans les collèges est un défi majeur pour l'avenir, que le Conseil départemental a le courage de relever en faveur de l'égalité des droits. C'est pourquoi le Conseil départemental est déterminé à faire aboutir ce projet indispensable à la réussite scolaire de tous les enfants de la République" a déclaré Georges Méric.

Page publiée le 27 juin 2017 - vérifiée le 27 juin 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne