Collèges : attribution des dotations de fonctionnement pour 2018

Le Département renforce son aide allouée aux projets pédagogiques pour favoriser l'égalité des chances

Les élus départementaux réunis en session mardi 17 octobre ont voté les dotations de fonctionnement aux 96 collèges publics haut-garonnais pour l'année 2018, qui représentent un montant de 11 millions d'euros. Ils ont également alloué plus de 500 000 euros de dotations d'équipement.

Depuis trois 3 ans, le Département a entamé une démarche de mutualisation des achats, en concertation avec les équipes de direction des collèges, dans un double objectif : réaliser, en gardant le même niveau de service, des économies sur les charges de fonctionnement (telles que l'électricité, le gaz, la maintenance des ascenseurs ou la téléphonie) et favoriser l'égalité des chances en réaffectant une large part de ces économies pour les projets pédagogiques des collèges.
Ce travail porte ses fruits puisqu'il permet au Conseil départemental de réaffecter en 2018 215 000 euros de dotations spécifiques pour l'égalité des chances et la réussite de tous les élèves.

La mesure phare de cette augmentation concerne les "forfaits à l'élève". Chaque collège haut-garonnais perçoit pour ses projets pédagogiques et éducatifs un forfait de 54 euros par élève.
La nouvelle initiative du Département consistera à allouer une enveloppe exceptionnelle supplémentaire à ce forfait, aux établissements scolarisant une proportion d'élèves issus de familles défavorisées supérieure à la moyenne départementale (24% à la rentrée 2016).
Par exemple, un établissement scolarisant plus de 35% d'élèves issus de familles défavorisées, percevra 8€ supplémentaires par élève. En 2018, 40 des 96 collèges du département vont bénéficier de ce bonus financier.

« Favoriser la réussite scolaire de tous les élèves est une priorité du Département, qui a fait de la mixité sociale et de la lutte contre les déterminismes sociaux des piliers de sa politique éducative. Cette nouvelle démarche permet à la fois d'optimiser les coûts de fonctionnement des collèges, dans un souci de bonne gestion, et de soutenir les projets éducatifs des établissements accueillant des élèves issus de familles défavorisées », déclare Georges Méric.

(photo, Rémy Gabalda)

Page publiée le 17 octobre 2017 - vérifiée le 17 octobre 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne