Vous êtes ici

Conférence de presse de rentrée pour Georges Méric

L’environnement, la transition numérique et la modernisation de l’action publique au cœur de la feuille de route du Conseil départemental

Mercredi 20 septembre, le Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, Georges Méric, a convié les journalistes à une conférence de presse pour faire un point sur les grands sujets de la rentrée, en présence des Vice-président.e.s Maryse Vézat-Baronia (tourisme et aménagement du territoire), Jean-Michel Fabre (développement durable, climat et logement) et Sébastien Vincini, rapporteur général du budget. 
 

A l'occasion de cette conférence de presse de rentrée, le Président Georges Méric a rappelé le rôle et l'importance de l'échelon territorial pour maintenir les équilibres, assurer la solidarité et la cohésion sociale des territoires. 

« Pour cela, le Conseil départemental innove et se modernise pour répondre aux attentes et aux besoins vitaux de nos concitoyens... Nous nous mobilisons pour soutenir l’activité de nos entreprises, pour permettre à nos communes de concrétiser leurs projets d’équipement et de modernisation. Nous faisons chaque jour, collectivement, la démonstration que le Conseil départemental est au rendez-vous des défis actuels : défense de la République et de la laïcité, enjeux climatiques, transition numérique, modernisation de l’action publique... », a-t-il précisé en préambule.

Laïcité et valeurs républicaines : poursuite des actions 

Chemins de la République, Parcours laïque et citoyen pour les collégiens, mais également effort pour maintenir un riche programme d'actions culturelles et un budget 2017 en hausse après deux ans de sanctuarisation ... la culture et l'éducation restent plus que jamais au cœur de l'action du Département, comme le meilleur rempart contre l'ignorance et la préservation des valeurs républicaines. 

Environnement : enjeux climatiques et ressource en eau

À l'heure où cyclones et ouragans déferlent sur les Caraïbes, la question du réchauffement climatique nécessite une mobilisation politique urgente. Le Département a déjà mis en œuvre plusieurs actions concrètes de son Plan environnemental 2017- 2021. Adopté en janvier dernier, il est doté de 41 mesures pour améliorer la qualité de vie des Haut-Garonnais et préparer le Département à la transition énergétique. 

La préservation de la ressource en eau est au premier plan. Un colloque de sensibilisation sera organisé par le syndicat Haute-Garonne Environnement le 10 novembre prochain autour du thème L'eau et le changement climatique.
Le soutien d'étiage, régulier chaque été, l'amélioration des réseaux et des équipements d'eau potable et d'assainissement mais également l'engagement pour la réalisation d'un Schéma départemental d'alimentation en eau potable, devraient sécuriser la desserte en eau tant d'un point de vue qualitatif que quantitatif. En 2018, l'objectif sera de déterminer et de prioriser les besoins en équipements avec pour point de départ dès 2018, une synthèse hydrogéologique réalisée par le Bureau régional géologique et minier (BRGM), pour le compte du département. 

Protéger et favoriser la biodiversité est la seconde grande thématique du plan environnemental du Département, avec en ligne de mire la protection des espèces, notamment des abeilles ; des ruches ont été installées à Laréole, dans la Forêt de Buzet et bientôt à l'hôtel du département. La création d'Espaces naturels sensibles (ENS) et l'inventaire des zones humides devraient être également des mesures facilitatrices de la protection de la biodiversité à l'échelle du département. 

Agir sur les usages et favoriser la transition énergétique est le troisième axe de ce plan. Diminuer la facture énergétique, améliorer le conseil aux Haut-Garonnais par un réseau de points info énergie sur l'ensemble du Département mais également aider à la réhabilitation thermique pour les propriétaires modestes, sont autant de mesures qui y contribuent. 
Le Département se veut également exemplaire pour ses propres bâtiments : le premier collège à énergie positive du Département est programmé à Escalquens pour la rentrée 2019.

Pour limiter le recours à la voiture individuelle développement des mobilités douces fait également partie du projet départemental avec en point d'orgue le développement des pistes cyclables et l'incitation au covoiturage (plan de développement des aires et application mobile). 

Transition numérique et amélioration de l'action publique 

Depuis le début du mandat, l'Assemblée départementale a souhaité donner à l'institution une nouvelle impulsion pour améliorer l'efficacité de l'action publique et préparer dans le même temps le Département à la transition numérique. 

Soucieux de réduire les inégalités entre Haut-Garonnais, le Conseil départemental a adopté en janvier 2014 un Schéma départemental d'aménagement numérique (SDAN) qui prévoit la couverture en haut débit de l'ensemble du territoire à horizon 2030. Afin de répondre à l'urgence de certains territoires, une première phase a été engagée pour améliorer la qualité du débit d'ici à 2020. 

Anticiper et accompagner la transition numérique constitue aussi l'un des enjeux des années à venir. Au quotidien, une nouvelle relation usager / administration a vu le jour avec la mise en place, depuis le lancement du nouveau site internet en octobre dernier, de services en ligne (transports scolaires, restauration scolaire, agrément assistance maternelle...). La création de nouveaux services en ligne se poursuit au même titre que le déploiement du portail Open Data, ouvert en janvier 2016, qui publie 54 jeux de données. 

L'innovation passe également par un nouveau rapport au territoire et l'évolution des contrats de territoire, qui visent à soutenir les projets d'équipements publics locaux pour mieux participer au maintien d'un service public local de qualité. En 2017, les contrats de territoires signés avec les communes hors Toulouse métropole représentent un investissement de 15 millions d'euros pour le Département. Les contrats signés avec la Métropole toulousaine et ses 36 communes, sont évalués à 11 millions d'euros. Ils ont permis de soutenir de nombreux projets structurants tels que la rénovation ou la construction de 143 groupes scolaires, 12 équipements culturels et 54 équipements sportifs. 

Le Département , qui s'est positionné comme collectivité innovante dans son rapport au territoire a la volonté de perfectionner son dispositif avec le lancement d'une nouvelle génération de contrats de territoires en 2018. 

Page publiée le 20 septembre 2017 - vérifiée le 20 septembre 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne