Vous êtes ici

Contribution du Conseil départemental au Grand débat national

Contribution adoptée lors de la session du 5 mars 2019

Mardi 5 mars, les élus du Conseil départemental, réunis en session, ont adopté la contribution du Conseil départemental de la Haute-Garonne au grand débat national.

Collectivité de proximité par excellence dans un département marqué par de forts contrastes entre territoires urbains, péri-urbains et ruraux, le Conseil départemental de la Haute-Garonne connaît la réalité quotidienne des habitants de chacun des bassins de vie qui le compose. La démarche de dialogue citoyen qu’il a engagée lui permet depuis 2015 de recueillir les ressentis et les aspirations des habitants de son territoire. Le défi de l’équilibre et de la cohésion territoriale étant au cœur de sa mission, le Conseil départemental agit pour proposer des politiques publiques porteuses de solutions innovantes, adaptées aux enjeux locaux et qui tiennent compte de la parole citoyenne.

A ce titre, il a souhaité apporter sa contribution au grand débat national par une série de réflexions et de propositions directement inspirées des quatre années d’action de l’Assemblée départementale en Haute-Garonne. Le Conseil départemental a joint à sa contribution la tribune libre des "Gilets Jaunes du Lauragais en colère" et la tribune  des "Gilets jaunes de Toulouse", ainsi que l’ensemble des contributions recueillies à l’occasion des démarches de concertation citoyenne engagées par le Conseil départemental depuis 2015.

 

«Le grand débat est-il une première réponse aux revendications qui ont émergé autour du pouvoir d’achat, de la justice sociale et de la qualité de vie dans les territoires ? Nous défendons la proximité, l’écoute et la concertation, nous croyons en cette méthode exigeante du dialogue citoyen à la condition que les aspirations des Français soient véritablement prises en compte pour agir dans le sens des priorités qu’ils ont fixées. Nous serons donc particulièrement vigilants aux débouchés de ce grand débat qui doit faire émerger des réponses à la hauteur des attentes du pays.»

Georges MÉRIC, Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne

Page publiée le 05 mars 2019 - vérifiée le 05 mars 2019