Vous êtes ici

Éco pâturage et agneau des Pyrénées

Le Conseil Municipal de Bouloc a entamé en 2014 une réflexion sur l'avenir agricole de son territoire.  Très tôt, les conseillers agro-environnement du Conseil départemental ont été associé à la réflexion et ont pu mener en lien avec la municipalité une enquête agricole au cours des mois d’octobre 2014 à janvier 2015, ensuite intégrée au Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) définissant les orientations du Plan Local d'Urbanisme (PLU) de Bouloc à l’horizon 2030.
 

L'objectif de la commune de Bouloc était de consolider l’activité agricole sur son territoire en s’appuyant à la fois sur la revalorisation des terrains en friche, la lutte contre la déprise des terres et le maintien de la population agricole, tout en préservant la qualité de l’environnement et des paysages ruraux.

La mise en relation par les conseillers agro-environnement du Conseil départemental entre des propriétaires et des agriculteurs a permis la mise à disposition de terres non exploitées et la création et le développement d’activités pour quatre exploitations :
  • la création d’une activité d’élevage ovin dans le cadre de la diversification d’une exploitation céréalière,
  • le développement d’un autre élevage ovin en agriculture biologique,
  • l’installation d’un élevage équin,
  • et la mise à disposition de terres pour un berger itinérant, en complément des 15ha de terre dont il disposait dans le Comminges, et de son accès aux estives des Pyrénées.

Ces projets agricoles ont fait l’objet d’une mobilisation collective : la volonté communale a ainsi rencontré les projets des éleveurs et la réactivité des propriétaires de Bouloc et de communes voisines. Les conseillers agro-environnement du Conseil départemental ont accompagné les élus pour faire l’inventaire des terres disponibles, estimer la qualité des herbages proposés et les surfaces nécessaires au troupeau itinérant et accompagner les projets des exploitations.

En 2017, une première transhumance, avec le troupeau du berger itinérant, a été organisée à Fronton en guise de test, avec 180 brebis.

Suite à l'article paru dans le Haute-Garonne Magazine, à l'été 2017,  la mairie de Launaguet a contacté les mairies de Bouloc et Fronton, puis le Département.

Grâce à ce projet de reconquête de surfaces agricoles, le berger itinérant a ainsi pu faire évoluer son troupeau qui est passé à 250 têtes en 2018. 100 brebis du Luchonnais, d'un autre éleveur, sont venues renforcer le troupeau au printemps. Il est en effet important que la pression de pâturage des brebis ait un réel impact pour réouvrir le milieu. Ajoutons que la race tarrasconaise, se prête particulièrement à la transhumance.

Pour l'estive, les brebis seront accueillies dans le Luchonnais, d'où elles descendront pour agneler, en septembre.

Le Conseil départemental accompagne et continue d'accompagner ce projet d'installation, avec un rôle technique majeur (soutien constant des conseillers agro-environnement à la création et la diversification des activités agricoles), économique (le berger a pu développer son troupeau grâce à ce projet et bénéficier de l'aide à l'agnelle de qualité), social (le Département a servi de trait d'union entre les différents partenaires du projet) et environnemental (par la complémentarité des activités d’élevage et des cultures, la lutte contre la déprise agricole, la réouverture des milieux et le soutien au développement des productions de qualité).

Page publiée le 01 juin 2018 - vérifiée le 01 juin 2018