Vous êtes ici

Engagé au quotidien pour protéger l'environnement

L'humain au coeur de notre mission

Conscient des enjeux environnementaux, le Conseil départemental a adopté en janvier 2017 un programme d’action comportant 41 mesures concrètes pour la transition écologique du territoire et l’amélioration de la qualité de vie des citoyens. Transition énergétique, développement de l’agro-écologie et protection des ressources naturelles du territoire sont autant d’axes prioritaires pour le Département qui prépare ainsi l’avenir des générations futures.

Le Conseil départemental a reçu en juillet 2018 le prix BEGES, au Ministère de l'Ecologie, pour son programme d'action 2017-2020, et notamment la mise en place d'horaires décalés pour les agents du département et son action pour la promotion du covoiturage. En 2019, le Conseil départemental s'ouvre au télétravail.

Sauvegarde du pouvoir d'achat et éco-responsabilité

Afin de réduire la consommation d’énergie des Haut-Garonnais-e-s, le Département a créé en 2016 deux nouveaux Espaces info énergie (EIE) où les particuliers peuvent bénéficier de conseils gratuits sur tous leurs travaux d’économie d’énergie. Cette même année, près de 300 foyers modestes ont été accompagnés financièrement par le Département pour la rénovation énergétique et thermique de leur logement privé. Afin d’être exemplaire, le Conseil départemental entend également construire tous les nouveaux collèges du territoire en Bâtiments à énergie positive (BEPOS).

Depuis 2015 ans, le Département encourage le développement de l’agro-écologie

Le Conseil départemental maintient une politique volontariste en faveur de l’agriculture. Deux millions d’euros d’aides lui sont dédiés chaque année pour la maintenir et l’encourager à s’adapter au changement climatique. 26 conseillers agro-environnement accompagnent gratuitement les agriculteurs au quotidien, notamment sur les questions d'irrigation de leurs terres et de limitation des polluants d’origine agricole.

Le Département se mobilise également pour promouvoir les produits locaux de qualité par une présence chaque année au Salon de l’agriculture aux côtés des producteurs du territoire. Très attaché à l’amélioration de la qualité alimentaire des collégiens, il facilite avec le dispositif MIAM 31 l’approvisionnement des cantines en produits locaux.

En 2016, afin de renforcer son action en faveur des circuits courts, il a mis en place la plateforme numérique Agrilocal 31 qui permet de mettre en relation des agriculteurs locaux avec les structures de la restauration collective du territoire départemental.

Une action concrète pour les pollinisateurs

Les pollinisateurs, qu'ils soient sauvages ou domestiques, jouent un rôle essentiel dans la biodiversité et la diversité de nos resources alimentaires. Les menaces qui pèsent sur les pollinisateurs, notamment les abeilles, remettent en cause les grands équilibres. Pour contrer ces menaces, le Conseil départemental s'est engagé dans de nombreuses actions : gestion forestière raisonnée, principe du "zéro phyto" sur l'ensemble de nos sites, valorisation d'espaces naturels sensibles, participation au plan national d'actions "France Terre de pollinisateurs", pour la préservation des abeilles et des insectes pollinisateurs sauvages; dans ce cadre, et en partenariat avec des professionnels de l' apiculture, 24 ruches ont été installées sur le site de Laréole (500 kg de miel récolté en 2018) et 24 autres sur l'espace natuel sensible - Forêt de Buzet (300 kg de miel en 2018). En 2018, dans le cadre de la convention avec le syndicat des apiculteurs Midi-Pyrénées, 4 ruches ont été installées sur les toits de l'Hôtel du département. La récolte de 2018 est de 40 kg de miel ! Des agents, volontaires, participent à la gestion des ruches.

Le Département a fait de la préservation des ressources en eau une priorité

Le développement du réseau d’eau potable, la gestion durable de la ressource en eau et le contrôle qualité de l’eau, sont autant de prérogatives du Conseil départemental. La collectivité participe déjà au soutien d’étiage et investit financièrement dans l’amélioration des installations existantes. Le Département a initié un projet ambitieux sur la Garonne amont, de sa source à sa confluence avec l'Ariège, afin de mieux maîtriser la gestion de l’eau aujourd’hui et garantir les nombreux usages qui lui sont associés, mais aussi afin d’anticiper les besoins en eau.

Un engagement pour préserver le cadre de vie des HautGaronnais-e-s

Le Département s’est engagé à préserver 1 000 hectares d’Espaces naturels sensibles (ENS) sur le territoire. Depuis 2015, 660 hectares ont été classés, parmi lesquels la forêt de Buzet. Ces espaces représentent un potentiel de développement touristique important tout en jouant un rôle environnemental majeur pour le cycle de l’eau, la protection des sols, et la biodiversité.


 

Page publiée le 07 janvier 2019 - vérifiée le 07 janvier 2019