Vous êtes ici

Escalquens : première réunion publique pour le futur collège

Les grandes lignes du projet présentées et débattues dans un débat public qui se poursuit jusqu’à l’automne 2017

Jeudi 19 janvier à la salle des fêtes d’Escalquens, Georges Méric a présidé aux côtés d'Alain Serieys, maire d'Escalquens, la première réunion publique sur le futur collège, dont l'ouverture est prévue pour la rentrée 2019.

Une centaine de personnes a participé à cette réunion, co-organisée avec la ville d'Escalquens, destinée à présenter dans les grandes lignes le futur collège. Cette première rencontre a ouvert la phase de concertation citoyenne qui durera jusqu'à l'automne 2017, autour de trois thématiques principales : la sectorisation du collège, qui fera l'objet d'une réunion publique de restitution en mai 2017, l'information au public pendant le chantier et l'insertion de l'établissement dans son environnement.

Un collège à énergie positive

Les travaux du futur collège d’Escalquens pourraient débuter au second semestre 2017 pour une ouverture prévue en septembre 2019. Ce nouvel établissement, qui pourra accueillir 600 élèves, permettra de délester les collèges de Castanet-Tolosan, Ayguesvives et Villefranche-de-Lauragais. 15,6 millions d'euros seront consacrés à la construction de ce premier collège à énergie positive* du département. 

Le plan pluriannuel d’investissements du Conseil Départemental de la Haute-Garonne prévoit la construction de 6 collèges neufs et la réhabilitation de 4 collèges d’ici 2021. En 2017, il représente un engagement financier de près de 38 millions d'euros.

* bâtiment qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme

Une centaine de personnes réunies le 19 janvier 2017 à Escalquens, pour la première réunion publique sur le futur collège.

 

Compte rendu de la réunion

 

En présence de Georges Méric, Président du Conseil départemental de Haute-Garonne, Emilienne Poumirol, Conseillère départementale, Jacques Oberti, Président du Sicoval et Alain Sérieys, Maire d’Escalquens.

Les intervenants :

  • Marie-Claude Leclerc, Vice-Présidente du Conseil départemental à l’éducation
  • Eric Farcy, directeur adjoint de l’architecture
  • Isabelle Asselin, chef de service travaux neufs de la direction de l’architecture
  • Vincent Espagno, architecte du projet
  • Denis Fournier, adjoint à l’urbanisme et au développement de la ville d'Escalquens
  • Julien Pfendi, responsable du pôle voirie du Sicoval

Animation : Pascal Jarry, directeur de projet Mission démocratie Participative du CD31

Déroulé de la soirée :

20:10 : Introduction de la rencontre par Alain Sérieys Maire d’Escalquens, Georges Méric Président du Conseil départemental de Haute-Garonne et Emilienne Poumirol, Conseillère départementale

20:25 : Information sur le projet de nouveau collège (CD31)

20:45 : Échanges avec les participants

21:20 : Information sur les espaces extérieurs et les liens avec les projets d’aménagement de la commune (Ville d’Escalquens)

21:30 : Échanges avec les participants

21:50 : Information sur le calendrier et les étapes à venir (ville d’Escalquens)

22:00 : Information sur le calendrier et la méthode de réalisation du collège (CD31)

22:05 : Échanges avec les participants

22:25 : Conclusion par Alain Sérieys et Georges Méric

 

Le présent compte-rendu restitue le contenu des échanges avec les participants

 

Temps d'échanges avec les participants après la présentation des informations sur le projet du nouveau collège :

 

Principale du collège de Saint-Orens : La problématique de la sécurité est très présente aujourd'hui du fait du contexte national et dans le cadre du plan Vigipirate, le collège tel qu'il est présenté apparaît très exposé avec de grandes baies vitrées, cela est-il approprié ?

Réponse : Le collège sera clôturé, une clôture de 2 mètres sera installée. il y a un contrôle d'accès et un portail à l'entrée principale. La loge du gardien est située en face du portail des élèves afin d'avoir une visibilité sur les entrées et les sorties. Les consignes du ministère et du rectorat en matière de sécurité ont bien évidemment été prises en compte et respectées dans l'élaboration du projet du collège. Des alarmes différenciées seront également mises en place. Depuis 3 ans une étude de sécurité publique est réalisée, elle est ensuite soumise à la préfecture, pour avis, lors du dépôt du permis de construire (hauteur des clôtures, types de vitrage...).

 

Habitant d'Escalquens : Le bâtiment est à énergie positive, quel référentiel a été utilisé ?

Habitant d'Escalquens, membre de l'association Lauragais en transition : Je suis très content de cette présentation et des aspects environnementaux développés dans le projet, quels sont les références réglementaires ? Je suis très satisfait de la mise en place du chauffage au bois, le Sicoval ne pourrait-il pas développer une filière du bois sur l’intercommunalité ?

Réponse : Collège à énergie positive : utilisation du label BEPOS-Effinergie 2013. Ce sera un bâtiment très économe en énergie puisque qu'il consommera 20 à 30% de moins que ce qui est demandé par la réglementation thermique de 2012 (RT 2012). Un travail est également mené sur l'éclairage, ce sont des LED à haute performance qui seront utilisées. Concernant la filière bois, c'est une filière à organiser pour demain, mais c'est plutôt au niveau régional que l'initiative doit être prise. On ne va pas modifier la nature des cultures et des espaces agricoles présents sur le territoire du Sicoval.

 

Habitante d'Escalquens : Qu'est-ce qui est prévu en terme d’accessibilité ? Le foyer prévu est-il ouvert ou fermé ? Quelle est sa capacité d’accueil ?

Réponse : En terme d'accessibilité le bâtiment répond aux normes en vigueur avec des ascenseurs et des rampes d'accès. Cette question a été prise en compte dès la conception du projet. Dans le collège plusieurs espaces sont destinés au temps libre : le foyer, c'est un local ouvert sur la cour de recréation de 40 m² qui sera ouvert entre midi et deux, un espace détente de 120 m² qui vient en prolongement du préau, des salles pour accueillir les clubs d'activités. Sur le collège il y a plus de 500 m² d'espaces abrités.

 

Habitant d'Escalquens : Que devient l'énergie produite par les panneaux solaires ?

Réponse : L'énergie produite sera revendue à ENEDIS (ex EDF). Le collège étant inoccupé une grande partie de l’été, au moment où la production des panneaux est la plus forte, il n’est pas intéressant d’utiliser l’énergie produite pour l’autoconsommation du bâtiment.

 

Habitant du Sicoval, membre de l'association ADEUS : Je suis désagréablement surpris par cette présentation. Au niveau de la sécurité du bâtiment le collège est positionné de telle sorte que les habitations le surplombent on peut donc y rentrer facilement par le haut. On sait aussi qu'un grillage, une clôture est facilement sectionnable. J'ai l'impression que ce sont les moyens qui sont utilisés depuis 30 ans : un gardien, des clôtures et c'est tout. Je pense qu'il faut changer de stratégie et mettre en place des caméras de vidéosurveillance pour surveiller et appréhender les intrus.

Réponse : Le Département ne met pas en place de caméras de vidéosurveillance, l'utilisation de cet outil n'a pas été évoqué ni par la Préfecture, ni par la gendarmerie. Ce n'est pas une exigence réglementaire. Un dispositif anti intrusion sera mis en place, en cas d'intrusion l'alarme se déclenchera, des lumières s'allumeront au niveau du collège et de ses abords.

 

Habitant d'Escalquens : Où vont les eaux de ruissellement ?

Réponse : Des noues seront aménagées : une noue est une dépression du sol servant au recueil, à la rétention et/ou à l’infiltration des eaux pluviales. Les noues permettront de limiter le rejet dans le réseau public et le milieu naturel. Un système de citerne permettra la récupération des eaux pluviales afin d'alimenter les sanitaires et permettre l'arrosage des espaces verts.

 

Habitante d'Escalquens : Sur le plan il y a une deuxième cour sur la droite, à quoi sert-elle ?

Réponse : C'est la cour pour la logistique : la livraison pour la cuisine, du bois, ainsi que les locaux techniques.

 

Habitante d'Escalquens : Dans le cadre du chantier est ce qu'une clôture sera prévue ?

Réponse : Oui une clôture sera installée pour interdire l’accès au chantier.

 

Temps d'échanges avec les participants après la présentation des informations sur les espaces extérieurs et les liens avec les projets d’aménagement de la commune :

 

Habitant d'Escalquens : Quelle est la nature des aménagements prévus en haut du Chemin du Pech et dans quelle temporalité ?

Réponse : Une partie du chemin du Pech a déjà été rénovée. En 2018/2019, les aménagements vont d'abord concerner les abords du collège, les travaux sur le haut du chemin du Pech viendront dans un second temps. Compte tenu de la longueur de la voirie du chemin du Pech il n'est pas possible d’envisager les travaux sans un phasage préalable.

 

Habitant d'Escalquens, membre de l'association PLU Harmonieux : La largeur de la piste cyclable semble un peu juste pour un bon usage des vélos. Y a-t-il un schéma global des pistes cyclables au niveau de la commune ? Comment les collégiens pourront rejoindre le centre ville à partir du collège en vélo ?

Habitant d'Escalquens, membre de l'association Lauragais en transition : Qu'est-ce qui est prévu au niveau des transports, pour favoriser les transports en commun et les modes doux de déplacements ?

Habitante d'Escalquens : Sur les plans présentés j'ai du mal à me rendre compte des accès du collège au centre ville...

Réponse : La piste cyclable principale est celle qui va longer le Berjean, elle va traverser la commune du rond-point de l'Olivier au collège. Il y aura également celle qui partira du collège et qui longera le CD16 pour rejoindre la Cousquille. Une planification des différents cheminements piétons cycles sera réalisée mais la commune ne peut pas mener de front l'ensemble des cheminements piétons cycles.

Le collège d'Escalquens a une petite capacité, 600 élèves, c'est une structure qui reste à taille humaine. A priori plus de la moitié des effectifs viendra d'Escalquens, il ne devrait pas y avoir un trafic important qui soit généré. De plus, le Département maintient la gratuité des transports scolaires favorisant ainsi ce mode de déplacement.

 

Habitant d'Escalquens : Qu'en est-il du gymnase ? Quand sera-t-il construit ?

Réponse : Le gymnase est prévu en dessous du rond-point avec les terrains de jeux. Il s'inscrit dans un budget pluriannuel, les premières années les élèves pourront donc utiliser le gymnase actuel si le nouveau gymnase n'est pas terminé.

 

Temps d'échanges avec les participants après la présentation des informations sur le calendrier et les étapes à venir :

 

Habitante d'Escalquens : Au niveau de la carte scolaire comment cela va-t-il s’organiser ?

Habitante d'Escalquens : Et plus particulièrement pour les fratries ?

Réponse : La sectorisation du futur collège sera déterminée dans les mois à venir. Il est envisagé, comme pour les précédentes ouvertures de collège, que les 6e, 5e et 4e intègrent le collège d'Escalquens dès 2019, seuls les 3e resteront dans leur collège d'affectation afin de terminer leur cursus scolaire. Les rapprochements de fratries pourront faire l’objet de demandes de dérogation dans le cadre réglementaire habituel. 

Liens utiles

Page publiée le 20 janvier 2017 - vérifiée le 02 mars 2017

J’ai mon mot à dire !

Réagissez aux informations de cette page.
Nous vous répondrons.

Je me connecte

Mon Espace citoyen

Renforcez le dialogue avec le Conseil
départemental en créant votre espace personnel.

Je m’inscris

Restez informé

Recevez régulièrement nos informations et actualités par courriel. Abonnement et désabonnement en un clic.

Je m’abonne