Vous êtes ici

Festival de Luchon

La télé sous les projecteurs

La 20ème édition du Festival des créations télévisuelles de Luchon, soutenue par le Conseil départemental et présidé par
Serge Moati, se tiendra du 7 au 11 février.

Francis Huster, Zabou Breitman, Tchéky Karyo, Claude Lelouch, Macha Méril, Clémentine Célarié… Voici quelques-unes des personnalités qui ont  répondu présent pour cette 20ème édition. Un plateau d’artistes – ici, tous anciens présidents du jury – qui viendront témoigner de leur attachement à un rendez-vous pas comme les autres !

Depuis sa création en 1999, le Festival de Luchon s’appuie sur une équipe de passionnés, composée exclusivement de bénévoles et garantit la totale indépendance de son comité de sélection (aucun financement, par exemple, n’est accepté de la part des chaînes). Mais il se distingue aussi par son caractère festif et convivial, au coeur des Pyrénées. «Notre ambition a toujours été de susciter des rencontres et de provoquer des échanges entre le public et les équipes des films, rappelle Claude Coret, présidente de l’association. Même si le festival a grandi et mûri ces dernières années, nous veillons à préserver cette dimension qui est notre ADN

 


Des films de plus en plus créatifs


Avec 1 100 professionnels accrédités et plus de 21 400 spectateurs en 2016, le festival attire les foules. Une affluence qui s’explique par la récente (et spectaculaire) montée en gamme des oeuvres de fiction (unitaires, séries, web-fictions et web-séries) et des documentaires proposés par la télé. «Les films sont de plus en plus créatifs, avec une grande force d’écriture et des prises de position de plus en plus marquées, indique la présidente. Par ailleurs, ils n’hésitent plus à s’emparer des thèmes d’actualité : le harcèlement, la famille recomposée, la radicalisation sont autant de problématiques
qui émergent dans la sélection.
»

Ainsi, le téléfilm Ne m’abandonne pas, de Xavier Durringer, a été projeté l’année dernière en ouverture du festival. Il a pour sujet le combat d’une mère pour empêcher sa fille de rejoindre la Syrie. Salué durant le festival, il a connu depuis un formidable parcours, jusqu’à décrocher un International Emmy Award, en novembre dernier, à New York. Une oeuvre « courageuse, sensible, qui ne donne pas de leçon, remarque Claude Coret, et qui sera projetée cette année dans le cadre de séances éducation. » Car, Luchon, c’est aussi cela : contribuer, avec des images, à donner une grande ouverture d’esprit aux jeunes du Département.

Pour désigner les Pyrénées d'Or, les trophées de ce festival consacrée à la télévision, ce sont 3 jurys qui délibéreront pour attribuer les différents prix.

Jury Fiction

Julie Depardieu (actrice) présidente du jury
François Charpiat (scénariste et réalisatrice)
Julie De Bona (actrice)
Xavier Durringer (scénariste et réalisateur)
Sylvette Frydman (productrice)
Pascal Légitimus (acteur)
Alexandre Lessertisseur (compositeur)
Caroline Proust (actrice)

Jury Documentaire

Sonia Rolland (actrice et réalisatrice) présidente du jury
Maryse Bergonzat (réalisatrice)
Manon Loizeau (réalisatrice)
Martine Saada (productrice)
Olivier Wlodarczyk (producteur et réalisateur)

Jury Séries Digitales (web, mobile et plateforme)

Hubert Delattre (acteur) 
Olivier Megaton (réalisateur)
Sara Mortensen (actrice)
Vincent Primault (acteur, auteur, réalisateur)

Liens utiles

Page publiée le 05 février 2018 - vérifiée le 05 février 2018